Avoir un enfant allergique c'est un luxe. Les gâteaux du commerce qu'il peut consommer sont rares et chers, le savon, les crèmes pour le corps aussi. Sans compter qu'il faut traiter la maison façon bombe H régulièrement pour zigouiller ces cons d'acariens qui font rien que copuler et faire leurs besoins partout et ça aussi c'est coûteux. En plus ajoutons les repas de la cantine à faire tous les jours en fonction du menu des autres enfants (la popote jusqu'à 21h on s'en passerai bien aussi). Spéciale dédicace au passage aux mairies qui refusent les enfants allergiques parce que "vous comprenez Madame c'est quand même bien votre faute si votre enfant est malade et c'est pas à nous d'assumer" bande de cons ignorants; "Sauf si vous nous faites une décharge au cas où il mourrait à l'école" je t'en foutrais moi.... et tout ceci est du vécu. Faut avoir les reins solides.  Alors on prend un temps partiel pour compenser le temps "perdu" en cuisine, rendez-vous et autre réjouissances... Et bien figurez vous que j'ai fait une découverte.....Je sens la foule suspendue à mes lèvres. Les allergies sont considérées (à juste titre) comme un handicap et de ce fait nous pouvons être aidés. Mais ça personne ne vous le dit. Adressez-vous à la MDH* de votre département (* Maison du handicap) et demandez leur un dossier pour AEEH, entendre Allocation d'éducation aux enfants handicapés. Même mon allergologue ignorait que cette aide existait. Alors je jette une bouteille à la mer en espérant qu'elle échouera sur la plage de ceux qui sont dans la même situation que nous car un peu d'aide ça fait jamais de mal.