En avril, deux jeunes tourtereaux me contactent pour que je réalise le bouquet pour leur grand jour. Le thème de leur mariage: les années folles. Melle C veut un tout petit bouquet, inspiré du mien, avec peu de chichis, pour les couleurs les mariés me donnent carte blanche, le rêve. L'inspiration est là, je me lance dans la réalisation des fleurs.

Je suis fébrile comme à chaque fois que je confectionne un bouquet, j'ai conscience d'avoir un objet important entre les mains, une lourde responsabilité. Aussi, je m'applique comme si c'était le mien et je croise les doigts pour que ça leur plaise.

Photo 107Pour la remise de mon travail, nous décidons de nous rencontrer "en vrai" à l'occasion d'un déjeuner dans un petit restau au plateau de fromage d'antologie (pour certaines choses, moi, la poste et bien j'ai pas confiance et quand un plateau de fromage est en jeu le choix est vite fait!). Nous prenons donc le temps de nous connaître, de partager nos expériences, de rire et de nous régaler. Je donne au passage quelques conseils pour que Melle C réalise elle-même le bouquet de sa demoiselle d'honneur et les voilà, retournant vers leur vie et moi vers la mienne.

A ce stade je me disais que l'aventure était bien belle et la recontre agréable. Mais hier j'ai reçu ça.

Photo 368Un livre très personnel avec plein de surprises cachées dedans. Une lettre accompagnait le cadeau et elle venait de mes deux jeunes mariés. Ils tenaient à me remercier pour la rencontre, le partage et le bouquet qui paraît-il a eu un succès fou. A ce stade je me dis que ce n'est pas agréable mais fantastique, nous nous connaissons si peu.

Photo 369A l'intérieur du livre, ils ont eu la gentillesse de glisser des tirages photos de mon bouquet mais aussi d'eux (vous comprendrez que je garde ces clichés pour moi). L'idée de récupérer un livre pour en faire un album photo est tout bonnement géniale. Et moi, la bibliothécaire iconoclaste est ravie du clin d'oeil. Melle C a même fait attention à choisir un titre des années 50 pour que ça me corresponde.

Non mais franchement, à ce stade je suis plus qu'émue par tant d'attentions.

Photo 372En plus de tout ça, j'ai un petit stock d'étiquettes (là encore choisies à merveille) de petites fleurs et autres babioles pour décorer mon album. Car, oh honte à moi, 2 ans après mon mariage et bien figurez vous que je n'ai toujours pas fait d'album photo. Non mais on se demande bien ce que je fous pendant ce temps, non?

Photo 370Il ne me reste plus qu'à filer chez le photographe pour faire tirer mes photos et je vais prendre en main mon album photo de mariage grâce à la très belle attention d'une mariée que j'ai accompagné à l'occasion du sien. Super exemple selon moi de la richesse des échanges humains. Le partage n'est pas vain, il a encore de beaux jours devant lui, oui, même dans ce monde égoïste ou l'individualisme est roi. Alors moi je dis, vive les fleurs, les bouquets, les mariés, l'amitié et le partage. Pour le reste: Fuck!

Je m'en retourne d'un pas léger à mes occupations, toute heureuse que je suis d'avoir contribué humblement à la grande journée de leur vie, mais aussi toute heureuse d'avoir donné de mon temps et qu'au final une belle rencontre en soit née. Merci de me lire et de partager avec moi vos pensées...

A bientôt ici ou ailleurs

Me Machinchoz