Voilà je peux enfin vous parler d'où me vient cette folie frénétique de couture ces derniers temps. Un peu avant les vacances de Noël je reçois sur la boîte mail du blog une invitation (que je croyais) pour participer à un concours de couture amateur. Moi je ne prends pas 5 minutes pour analyser le truc et hop je renvoie une réponse façon "Fiche signalétique de police", nom, prénom etc... Et puis j'oublie.... Quelle ne fut pas ma surprise quand quelques jours plus tard la BBC (rien que ça) demandait à me rencontrer. La BBC, c'est quoi ce truc??? Du coup je relis le mail et là je me tape une grosse suée, je viens sans trop réfléchir de m'engager dans le casting d'une émission de couture, façon top chef des couturières. Moi qui ne regarde presque jamais la télé, c'est un comble. Et si en prime je vous disais ce que je pense de tout ça vous ne seriez pas déçue du voyage. Bref, je me dis qu'il doit y avoir une erreur mais au final je rencontre l'équipe à l'occasion d'une interview filmée où j'ai dû paraître aussi à l'aise qu'un balai au bal de l'ambassadeur. Et puis c'est les vacances et moi je me gave de chocolats et de famille sans me soucier du reste, je suis tellement nulle en confection qu'ils ne risquent pas de me garder. A ce stade nous n'étions déjà plus que 200 sur près de 2000 candidatures! La classe à Dallas quand même. Et puis c'est la rentrée, et j'apprends que je vais faire partie du dernier wagon pour le casting. Ah mamamia, plus que 30 sur 2000 et je suis toujours dans la course, oooohhhh bordel de merde! L'épreuve finale à eu lieu à Paris dans un superbe endroit, notre mission, si nous l'acceptions était de réaliser une robe en 3 heures avec les caméras qui te tournent autour, viennent te poser des questions pile au moment où tu galère comme un rat mort avec cette foutue patte de boutonnage. Il faisait chaud mais c'était un super moment. 3 heures plus tard ma robe était terminée (et oui qui l'eut cru) et en prime j'avais fait de chouettes rencontres. Mais j'avais peur, fallait voir le niveau des autres participants, je ne parlerait pas non non non du gars qui fait des costumes dignes de Hugo Boss, des nenettes qui s'abillent de la tête au pied depuis des lustres.... Je ne fais tout bonnement pas le poids du coup j'ai peur d'être gardée, il ne feraient qu'une bouchée de moi. Alors, au cas où, je me suis mise à coudre jour et nuit (j'en connais une qui est ravie!) histoire de me faire la main. Au final je n'ai pas été sélectionnée parmi les 10 qui feront l'emission mais je suis ravie de cette aventure. Elle m'a permis de découvrir quelques talents encore bien cachés, car depuis j'ai pris goût à la confection et ne compte pas m'arrêter en si bon chemin. Et voilàààààà! Du coup je risque fort de vous bassiner sur les prochains posts avec des petites robes et trucs du genre. Ma lubie du moment. Et tiens, vu qu'on en parle, voici ma petite robe col claudine certes mais rock'n roll tout de même!

Robe tête de mort (2)

Attention mesdames et messieurs voici donc la bêêêteuh.... Toute simple mais avec the spécial touch de Me Machinchoz. Là encore (au risque de perdre une cheville au passage) je suis assez fière du résultat puisqu'elle nécessitait plusieurs techniques que je n'avais jamais tenté jusqu'alors.

Robe tête de mort (4)

Toutes les finitions de la robe ont été faites au biais, c'est vrai que comme ça c'est nickel chrome. J'ai ajouté deux petites cerises spéciales rock'n roll en transfert textile histoire de marquer ma griffe.

Robe tête de mort (6)

Petit aperçu des emmanchures au biais. C'était un patron assez facile issu d'un livre en japonais (du coup pour le titre vous m'excuserez), je pense du coup lui en faire une ou deux autres, j'adore les cols claudine!

Robe tête de mort (10)

Et puis surtout il y avait cette fameuse fermeture invisible qui au final est plutôt bien réussie pour une première. Depuis j'en ai cousu une autre sur une robe en laine pour moi mais il vous faudra être patientes pour la découvrir car je dois retoucher la courbe de la taille avant de vous la montrer.
Melle S continue de faire sa crâneuse à l'école avec ses nouvelles tenue mais en ce moment la demoiselle a bien plus important à faire que de se prêter au jeu des photos du coup il faudra me croire sur parole, elle lui va comme un gant.

Et voilàààààà!

A bientôt les amies pour la suite de mes aventures, pour ne rien rater pensez à vous inscrire à ma newletter et pensez également à liker ma page facebook!

Me Machinchoz