Salut la compagnie!
Alors aujourd'hui je vais vous parler dépucelage.... hé mais revenez, il s'agit quand même de couture!
Je vais vous parler de ma première expérience de couture de maille extensible, j'en ai encore des suées!
Voici donc l'objet de mes derniers fantasmes: un joli pull à col boule.

Pull col boule

Il s'agit donc du patron Rolkraag Trui en néerlandais - trop fastoche - et sans aucun schéma explicatif - encore plus fastoche.
J'ai découvert cette petite merveille sur ce joli blog: Tic tic tic sewing.
En personne tout à fait normale que je suis j'ai donc commencé par traduire le texte via Google trad et là, j'en ris encore:
"Coudre le knip sur la banquette...." et autres réjouissances du genre, pour sûr ça va bien m'aider tout ça!.
Mais rien ne m'arrête, je découpe et je me lance.
Sainte patronne de la couture priez pour moi, Amen!

Pull col boule (7)

J'avais entendu tout et son contraire pour coudre des matières extensible sans surjeteuse. Mais c'est un peu comme quand j'étais à deux doigts d'accoucher et que je me disais que quand même ça ne devait pas être si terrible que ça puisque nos arrières grand-mères s'en sortaient à merveille du temps des dinosaures (c'est dire si on perd des neurones quand on est enceinte!!).
Bref au départ je suis ultra confiante du genre peurderienmoidabord!
Mais bon, un peu comme pour l'accouchement, j'ai vité déchanté.

Pull col boule (10)

Mais bon sang de bois! Pourquoi ça roulotte à des endroits (bande de devant) et pas à d'autres alors que je fais pareil??? Porquoââââ???? Au final je m'en sors mieux au point droit et en surfilant après. Mais après deux démontages, je râle, je peste et je lâche même quelques gros mots, tant pis j'avance et on verra bien.

Pull col boule (12)

Vous voyez, la bande du dos elle roulotte pas, elle! Je ne comprends plus rien, et c'est pas des " Schoudernaden dicht, stick nu de kraag" qui vont m'aider. Je termine les ourlets, je sue à grosses gouttes avant de le mettre sur l'endroit et là..... misère de misère je m'apperçois que j'ai monté le col à l'envers. En bonne élève que je suis, j'ai tout bien cousu "endroit contre endroit" comme on dit, sauf que le col.... et bien il se retourne ce petit salopard et du coup il se retrouve à l'envers, à ce stade je suis proche de l'internement de force.
Gniaaaaaa me revoilà comme balancée 9 ans en arrière sur ma table d'accouchement.

La sage femme (SF) "Allez, on pousse encore".
Moi "Non!"
SF "Euhhhh (blanc) comment ça non?"
Moi "Non vous vous débrouillez maintenant"
SF "Mais euh comment dire???"
Et là, mon cher et tendre a pété un câble. Il s'est mis à faire des bonds de 2m dans toute la salle d'accouchement en faisant des moulinets avec ses bras comme s'il était dans le mush pit d'un concert de hardcore et il gueulait comme un malade:
"Vas-y ma chérie, (boing boing) donne tout c'que t'as (boing boing) fais ta teigneuse"

Je vous laisse imaginer la tête de la sage femme, qui restait là, la bouche ouverte ne sachant plus trop quoi dire. Et là, j'ai repris courage, on a gueulé ensemble comme des fous et c'est ainsi que mon p'tit bonhomme est arrivé sur terre.

Et bah avec mon pull j'ai fait la même. Au début je me suis dit que je lâchais l'affaire et puis j'ai gueulé comme une dingue toute seule que j'étais dans mon atelier. J'ai repris courage et au final, une fois encore j'ai réussi ma mission!

Je suis sûre qu'une pro en matières de merde extensible aurait mis 1h à faire ce pull quand il m'en a fallu 3 (1 h de moins que pour accoucher quand même). Mais je l'adore, oui, même s'il roulotte! Je pense même réessayer.... dans 3 ans!

Et voilàààà, j'espère ne pas avoir dégoûté les futures couturières, comme les futures mamans.

Bisouilles à vous et à bientôt ici ou là.

Me Machinchoz