26 mars 2016

Un bouquet so rock'n roll!!

Bonjour la compagnie,

Laissez moi vous parler aujourd'hui de la toute dernière création réalisée pour mon site de bouquets uniques In Bloom For You.

Et qui dit bouquet unique, dit aventure unique et c'est ce que j'aime dans cette partie de mes activités (qui, soit dit en passant me prend de plus en plus de temps au fur et à mesure que les commandes affluent).

La thématique de ce bouquet? Le rock'n roll... Je suis aux anges, je maîtrise en effet quelque peu le sujet au quotidien!

Les couleurs? du rouge, du noir et du blanc, j'adore!!

Le petit plus, inclure dans la composition un bouton personnel de la future mariée, petit détail qui lui rappelle une personne à laquelle elle tenait plus que tout. Pari tenu, je suis toujours flattée que l'on me fasse confiance à ce point. 

Quant aux clins d'oeil spéciaux, j'avais la musique (playlist à l'appui), de la dentelle, des cerises et autres petits détails que j'affectionne tout particulièrement car cela m'aide à imaginer un bouquet qui ne ressemblera à aucun autre.

Avant de passer à la réalisation, j'envoie toujours à mes protégées, des photos d'essais, une fois que l'essentiel est validé je me lance dans les séries de fleurs et l'assemblage du tout.

rock blanc noir rouge (3)

 

Quelques 20 heures de travail plus tard, tadaaaaam, voici le résultat. Je l'adore! Comment auriez-vous fait pour placer une playlist dans un bouquet vous? Pour ma part j'ai imaginé des disques-anges, avec de petites ailes toutes mignonnes. Chaque vinyle est en cuir noir, leur coeur est agrémenté d'un copie de la rondelle de chacune des chansons phares du couple. On y retrouve Elvis, Roy Orbinson et Jerry Lee Lewis. Je n'ai pas trop l'habitude de m'auto-congratuler mais je suis très fière de cette idée, d'autant que le résultat est très chouette.

bouquet rockabilly

 

Qui dit rock'n roll old school, dit petite hirondelle façon tatouage. Aussi trouvent-elles leur place au coeur de jolies fleurs de coton noir.
Des roses de coton à pois rouge donnent du relief à l'ensemble (le rouge ne devant pas être la couleur dominante).

bouquet rockabilly vinyles @(6)

 

Les cerises, se lovent au coeur de fleurs de dentelle ancienne noire. et le bouton cher au coeur de la belle trônera quant à lui au centre du bouquet.

bouquet rockabilly vinyles @(2)

 

Un dernier aperçu de mes petits vinyles ailés que j'aime tant, on dirait qu'ils vont s'envoler non? La future mariée est aux anges, elles est tombée amoureuse de son bouquet rockabilly, j'espère que son chéri n'est pas jaloux.

Pour l'essentiel, ce bouquet est réalisé en tissus, seules les fleurs blanches au coeur noir sont en papier de soie. 

Mon petit doigt me dit que ce bouquet rock'n roll est loin d'être le dernier de cette année, et vous verrez, malgré un thème similaire, combien ils seront tous très différents. Héhéhé pour en juger par vous-même vous n'aurez qu'à repasser par là de temps à autre. Sinon rendez-vous sur mon site www.inbloomforyou.com

Vous aussi allez vous marier prochainement? Ne faites pas les timides, contactez-moi et je me ferai un plaisir de mettre votre histoire en bouquet. Et comme je vous sais généreuses, je vous remercie d'avance pour vos partages et vos commentaires.

A bientôt pour la suite des mes petites aventures créatives et surtout, d'ici là, portez-vous bien!

Julie


18 mars 2016

J'ai fait une infidélité...

Oui, j'ai honte, je suis infidèle... Mais la curiosité a eu raison de moi, j'ai pas su résister. Je suis faible que voulez-vous?

Tout a commencé chez le marchand de journaux, comme souvent. J'étais là à farfouiner dans les rayons quand mon regard s'est posé sur lui. J'ai bien vu qu'il essayait de m'accrocher, j'ai d'abord fait comme si de rien n'était mais.... J'ai pas résisté et mes mains se sont mises à l'effleurer discrétos, j'avais un peu peur qu'on repère mon petit manège. Et puis la petite voix a parlé. Bah oui vous savez quoi, la petite voix, celle qui vous susurre plein de choses pas catholiques. "Vas-y laisse toi tenter" qu'elle disait. Et moi vlan, j'ai foncé dans le panneau. Je suis faible vous dis-je...

Voilà, j'avais sans m'en rendre compte acheté un autre magazine de couture. J'ai fait une infidélité à mon Victor chéri. Et je l'avais lâché pour le numéro de printemps 2016 d'Ottobre. Longtemps que j'en entendais parlé mais je n'avais jamais tenté. Et bien c'est fait, voici ce que ce pas de côté a donné...

tunique ottobre fille (4)@

 

Une petite tunique "Mimmi", pour ma demoiselle S. L'imprimé, c'est elle qui l'a choisi, comme d'hab, chez Mondial Tissus. Elle a bon goût ma mistinguette, j'aime tout autant la couleur que le motif. 

tunique ottobre fille (26)@

 

A la base, le modèle Mimmi n'a pas de col, mais ma fille et moi avons convenu d'un commun accord qu'un petit col claudine noir serait du plus bel effet sur ce modèle. Hop je trace à la ouaneugaine un petit col en m'aidant du patron de l'empiècement d'encolure et roule ma poule. Je suis ravie d'y être parvenue du premier coup. Je ne regrette absolument pas ce choix, je trouve même que c'est mieux que le modèle d'origine, mais là je me la pète un peu, en infidèle je ferai bien de ne pas trop la ramener!!

tunique ottobre fille (22)@

 

Avec un jeans, cette tunique manche 3/4 est vraiment parfaite. J'ai taillé en 8 ans, une taille au dessus aurait peut être été plus judicieux. 

tunique ottobre fille (24)@

 

 

Et puis les poches c'est pratique pour y planquer plein de petits kleenex qui se feront un malin plaisir à se désintégrer dans la machine après avoir réussi à échapper au détecteur de merdouilles pourtant attentif!! (oh je sens que ça parle à plein de personnes cette affaire là). Qu'importe, c'est tout de même sympa ces petites poches.

tunique ottobre fille (32)@

 

Bon histoire de me rattraper, je dirais qu'après avoir été butiner ailleurs, je mesure combien mon Victor est formidable quand même. Et oui je compare maintenant... Mon avis sur ce modèle de chez Ottobre: à la base c'est vendu pour une robe, hummm pour moi c'est une tunique, ou bien cela veut dire que ma fille est une géante (hors j'ai pris les mesures et non, ce n'est pas le cas!). Ensuite, les explications sont claires mais il n'y a pas de schéma (et moi j'aime bien les schémas!). Et puis, petit détail qui vaut quand même le détour, ottobre est bien plus cher que la Maison Victor et bientôt mes enfants ne correspondront plus aux tailles proposées... quoi qu'il en soit il y a d'autres petits modèles qui me tentent.... Affaire à suivre donc!

Mais au fait, vous me pardonnez mon infidélité?

Allez, sans rancune.

Julie

Posté par Machinchoz à 18:02 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

09 mars 2016

La couture expliquée à ma fille #2

Salut la compagnie!

Comme je suis une fille cool et généreuse, je partage avec vous aujourd'hui le tout dernier moment "entre filles" que j'ai vécu avec ma jolie petite louloute d'amour. Oui je dégouline de miel en parlant de mes mômes et alors? il y en a que ça chagrine, bande de jaloux, allez je vous envoie des brassées de fleurs au passage, comme ça plus de raison de se plaindre. Bref, alors que Monsieur Mon Mari est au local de répet avec Mr A.(et oui c'est l'avantage de vivre à la campagne et d'avoir plus de pièce que nécessaire... boubou* assumée!); le premier à la guitare, le second à la batterie, ma puce et moi prenons le chemin de l'atelier de couture, chacun le sien et le bonheur pour tous!

Au programme de cet instant couture mère-fille, la réalisation d'une pochette. Mais pas n'importe quelle pochette, une pochette pour le graal, oui, une de nos rares concessions à la société de conso que mon mari et moi abhorrons, à savoir LA DS. Cadeau d'un jour d'une grande cousine passée à autre chose et qui par ce geste balayait d'un revers de main bien heureux nos idées d'arriérés de babos. Même pas mal, au final elle n'est pas plus accro que ça, mais la dite DS (de malheur) a quand même bien le droit à son petit écrin douillet non?

On prend les mesure, on croque la future pochette et hop on patronne le tout, enfin, elle patronne sous ma bienveillante attention.

pochette DS1

Pour faciliter le travail, je lui ai conseillé de choisir une laine foulée bleu canard de chez "Stragier", un reliquat des tissus choisis pour mon livre "Rock'n roll Factory".  Comme ça c'est simple, pas de doublure à faire, pour débuter c'est pas plus mal comme ça. Ce qu'il faut savoir c'est que je ne suis restée à côté d'elle que pour la rassurer, je lui avais dit que le la laissais faire à son idée, car on apprend quand même toujours plus de ses propres erreurs. Ici l'épinglage s'est bien passé, et oui, parfois on se pique les doigts, et la pratique n'y change rien!!

 pochette DS2

 L'étape de la découpe lui a fait un peu peur mais je dois avouer que les ciseaux sont un peu grands pour elle. Mais là encore, le choix du tissus nous facilite la vie puisqu'il n'est pas nécessaire d'ajouter de marge de couture car nous les avons compté dans notre patronage.

pochette DS3

 Pressée de passer à la machine à coudre la belette.... Je la laisse faire et je me marre dans mon coin. 

"Maman, comment je couds ma poche maintenant?"

"Alors, ma fille, voici un découd-vite, tu vas apprendre à aimer cet objet car les poches et bien ça se coud en premier..." Gnaaaarf!

pochette DS4

Le découd-vite dans la laine, hummm un vrai régal, en tout cas, loin de la décourager, ma petite demoiselle reste plus motivée que jamais.
La poche est montée, cousue, passons aux étapes suivantes..;

Pochette DS5

Et ouiiii, youpiiii, plongée fantastique dans les boîtes à boutons de maman... La blingbling attitude des enfants a encore frappé, elle délaisse tout de même les boutons dorés pour d'autres en satin irisé, j'ai crains un instant que ma réputation ne soit grandement menacée!!

pochette DS6

 Les boutonnières automatiques ont bien plu à la princesse Leia qui, l'espace d'un instant, a cru que la force était avec elle! Pour l'anse je lui couds un petit anneau (ma seule et unique participation active au projet de la miss) et on noue la ceinture d'une robe que je ne porte plus, paix à son âme, celle-ci est allée tout droit au rayon chiffons du garage! 

pochette DS7

 Et hop, quelques moments de bonheur plus tard, voici la belle pochette à DS réalisée par ma pupuce d'amour. Quelques pampilles ont été accrochées à l'anneau de la bandoulière pour plus de clinquant et car on n'en met jamais assez!!

pochette DS8

 Et bien voilà, notre collaboration aura donné naissance à cette belle petite besace, celle de nos hommes aura donné naissance à un début de compo. Une maison créative en somme!! Non franchement, je n'ai aucun regret de ne plus avoir de télé, les moments en famille sont bien plus riches et nous leur laisserons bien plus de beaux souvenirs!

Et vos enfants à vous, vous les avez fait coudre? Au final on fait bien de leur faire confiance, ils ont une belle intuition face à la matière et leurs goûts n'en seront que plus personnels et affirmés!

soyez sûrs que je lui lirais tous vos messages, j'imagine qu'elle sera contente alos lâchez-vous.

Merci pour Elle.

Julie

 

* Boubou: nom masculin, version raccourcie de "Bourgeois bouseux" en opposition aux Bobos des villes, sachez maintenant qu'il y a aussi les boubous des champs!!

 

Posté par Machinchoz à 17:23 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 mars 2016

Un sweat pour Monsieur A

Salut à vous!

Je vous présente aujourd'hui ma dernière cousette en date, et ce n'est pas rien car il s'agit de mon premier sweat! Yahouu houuuuuu!

Au commencement était le relou:

"Maman tu me couds un sweat", je fais la sourde, je m'intéresse au numéro des rues.... tralalilalouuu

" Mamaaaaan, tu me fais une veste en jogging", et bah voyons, rien que ça...

J'ai eu beau faire la morte, prétexter mille et une fausses excuses, il fallait bien se lancer un jour ou l'autre sur ces matières de psychopathe!! Au début c'était simple: "peux pas... pas de surjeteuse", puis le père Noël est passé par là, non mais franchement je ne vais pas me plaindre mais maintenant je suis au pied du mur comme on dit... Pleine de lâcheté j'ai fait valloir mon cours de piscine, une invasion imminente de tyranosaures enragés, un ongle cassé, des trucs au four, un pays à sauver... Rien à faire Il continue de me tanner.

"Ouais et bin y-en a que pour les filles.... moi walou

Aurais-je poussé le bouchon trop loin, hein Maurice....? Allez je ne résiste pas à l'appel du Banga moi! Un petit tour avec Mister relou sur le site "Little fabrics" et hop on dégaine la blue card pour un jersey molleton au motif bien sympatoche. Pas facile quand même de trouver du sweat à prix abordable. Quand je serai la reine de la surjeteuse je ferai peut-être moins ma bécheuse mais des fois que je me loupe, je n'ai pas envie de mettre 50€ de tissus à la corbeille! 

Devinez un peu où j'ai trouvé le patron de cette petite merveille? Ouiiii au fond de la classe?

"Dans Maison Victor" Oui! bravo vous avez gagné un panier garni. Et pour tout dire, il s'agit du modèle Hoodie Lewis du numéro printemps 2015.

sweat hoodie lewis maison victor (3)@

 Quand je vous dit qu'il est sympatoche ce motif.... Comme vous pouvez le constater sur la photo ci-dessus, j'ai tenté le coup des raccords (sur la droite) mais c'est comme qui dirait un peu foiré, heureusement qu'on en prend plein les yeux de toute manière, ça cache un peu la plantade.

Pour ce qui est de la réalisation, je pense que j'aurais moins galéré si j'avais pas cherché à faire à toute berzingue comme d'habitude. Du coup après avoir décousu plusieurs petites pièces (et oui les poches sur l'extérieur c'est par gégéne) j'ai repris le contrôle de la situation et au final je suis assez fière de ma première.

 sweat hoodie lewis maison victor (4)@

Pour le bord côte j'ai eu comme qui dirait une vague envie de meurtre. Pour commencer, je n'en ai pas trouvé dans la couleur que je voulais (gris ou canard) mais en plus c'est d'un pénible à coudre. Alors déjà que la surjeteuse joue avec tes nerfs, mais tendre un truc élastique sans pour autant tirer sur le sweat élastique lui aussi... Pffff au final je dirais que c'est un peu comme la nana qui vient d'acoucher sans péridurale et qui, pleine de sagesse, décide d'attendre un peu d'oublier l'affaire avant de remettre le couvert.... Pareil pour moi!! 

Au passage, votre bord côte, vous l'achetez où? Le mien vient de chez Mondial Tissus.

sweat hoodie lewis maison victor (7)@

 Monsieur A voulait du bicolore, l'empiècement d'épaules est donc en sweat canard - d'ailleurs bien plus épais que le gris- et la capuche est doublée en jersey fin assorti. J'aime bien le résultat, mais quel dommage pour le bord côte!!! Oui je me répète et alors, je n'oblige personne à me lire. Et puis tiens, pour la route, "quel dommage pour le bord côte". 

sweat hoodie lewis maison victor (12)@

Petite vue de dos du sweat Hoodie Lewis, l'encolure est plutôt réussie d'après moi.

Ah oui, il faut que je vous dise, mon coeur a tout de même bien failli exploser quand le jeune homme m'a lancé un apparemment anodin

"Mais, y-a des petits coeurs sur le dessin, la honte"

Moi: KWAaaaaarghhhh? Des coeurs? La honte??? Tu vas quand même pas me faire un patakes pour des petits coeurs de rien du tout. Je te rappelle Môsieur que c'est toi qui as choisi cet imprimé alors que moi, en maman rock'n roll, je voulais celui avec des K7, hein que réponds-tu à ça fils indigne!! Et puis le premier qui se fout de tes petits coeurs tu lui balances une salve, depuis quand c'est interdit aux mecs les petits coeurs??? Heinnnnnnn, depuis quand????"

Et oui il avait oublié que sa mère démarre au quart de tour sur ces questions là. Pour se rattraper il fait celui qui était en train de me charrier, et me saute dans les bras en me couvrant de bisous. Bon, passe pour cette fois, bon dieu ce que je suis faible!! 

Hep, pendant que je vous tiens, vous les voyez, vous, les petits coeurs??? Non mais....

sweat hoodie lewis maison victor (9)

 Mais le plus important dans l'histoire c'est que mon petit mec est ravi.... Et vas-y que je fais le lèche botte avec des "t'es une maman d'enfer" par ci, des "je savais que t'allais y arriver par là".... Et oui mon fils, tu apprendras qu'une maman sait braver les intempéries, terrasser les bêtes sauvages, cuisiner les brocolis et dompter sa surjeteuse. Tout ça rien que pour le sourire de ses enfants.

Moralité de l'histoire: ne te fais pas un monde du molleton avant d'avoir tenté d'en coudre.

Moralité n°2: si je choppe le malade mental qui a inventé le cheminement d'enfillage d'une surjeteuse,
je lui ferai passer un sale quart d'heure, tortionnaire va!

Sur-ce, je vous embrasse tous bien fort et surtout portez-vous bien!

Julie

Posté par Machinchoz à 18:00 - - Commentaires [50] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,