01 mars 2016

Un sweat pour Monsieur A

Salut à vous!

Je vous présente aujourd'hui ma dernière cousette en date, et ce n'est pas rien car il s'agit de mon premier sweat! Yahouu houuuuuu!

Au commencement était le relou:

"Maman tu me couds un sweat", je fais la sourde, je m'intéresse au numéro des rues.... tralalilalouuu

" Mamaaaaan, tu me fais une veste en jogging", et bah voyons, rien que ça...

J'ai eu beau faire la morte, prétexter mille et une fausses excuses, il fallait bien se lancer un jour ou l'autre sur ces matières de psychopathe!! Au début c'était simple: "peux pas... pas de surjeteuse", puis le père Noël est passé par là, non mais franchement je ne vais pas me plaindre mais maintenant je suis au pied du mur comme on dit... Pleine de lâcheté j'ai fait valloir mon cours de piscine, une invasion imminente de tyranosaures enragés, un ongle cassé, des trucs au four, un pays à sauver... Rien à faire Il continue de me tanner.

"Ouais et bin y-en a que pour les filles.... moi walou

Aurais-je poussé le bouchon trop loin, hein Maurice....? Allez je ne résiste pas à l'appel du Banga moi! Un petit tour avec Mister relou sur le site "Little fabrics" et hop on dégaine la blue card pour un jersey molleton au motif bien sympatoche. Pas facile quand même de trouver du sweat à prix abordable. Quand je serai la reine de la surjeteuse je ferai peut-être moins ma bécheuse mais des fois que je me loupe, je n'ai pas envie de mettre 50€ de tissus à la corbeille! 

Devinez un peu où j'ai trouvé le patron de cette petite merveille? Ouiiii au fond de la classe?

"Dans Maison Victor" Oui! bravo vous avez gagné un panier garni. Et pour tout dire, il s'agit du modèle Hoodie Lewis du numéro printemps 2015.

sweat hoodie lewis maison victor (3)@

 Quand je vous dit qu'il est sympatoche ce motif.... Comme vous pouvez le constater sur la photo ci-dessus, j'ai tenté le coup des raccords (sur la droite) mais c'est comme qui dirait un peu foiré, heureusement qu'on en prend plein les yeux de toute manière, ça cache un peu la plantade.

Pour ce qui est de la réalisation, je pense que j'aurais moins galéré si j'avais pas cherché à faire à toute berzingue comme d'habitude. Du coup après avoir décousu plusieurs petites pièces (et oui les poches sur l'extérieur c'est par gégéne) j'ai repris le contrôle de la situation et au final je suis assez fière de ma première.

 sweat hoodie lewis maison victor (4)@

Pour le bord côte j'ai eu comme qui dirait une vague envie de meurtre. Pour commencer, je n'en ai pas trouvé dans la couleur que je voulais (gris ou canard) mais en plus c'est d'un pénible à coudre. Alors déjà que la surjeteuse joue avec tes nerfs, mais tendre un truc élastique sans pour autant tirer sur le sweat élastique lui aussi... Pffff au final je dirais que c'est un peu comme la nana qui vient d'acoucher sans péridurale et qui, pleine de sagesse, décide d'attendre un peu d'oublier l'affaire avant de remettre le couvert.... Pareil pour moi!! 

Au passage, votre bord côte, vous l'achetez où? Le mien vient de chez Mondial Tissus.

sweat hoodie lewis maison victor (7)@

 Monsieur A voulait du bicolore, l'empiècement d'épaules est donc en sweat canard - d'ailleurs bien plus épais que le gris- et la capuche est doublée en jersey fin assorti. J'aime bien le résultat, mais quel dommage pour le bord côte!!! Oui je me répète et alors, je n'oblige personne à me lire. Et puis tiens, pour la route, "quel dommage pour le bord côte". 

sweat hoodie lewis maison victor (12)@

Petite vue de dos du sweat Hoodie Lewis, l'encolure est plutôt réussie d'après moi.

Ah oui, il faut que je vous dise, mon coeur a tout de même bien failli exploser quand le jeune homme m'a lancé un apparemment anodin

"Mais, y-a des petits coeurs sur le dessin, la honte"

Moi: KWAaaaaarghhhh? Des coeurs? La honte??? Tu vas quand même pas me faire un patakes pour des petits coeurs de rien du tout. Je te rappelle Môsieur que c'est toi qui as choisi cet imprimé alors que moi, en maman rock'n roll, je voulais celui avec des K7, hein que réponds-tu à ça fils indigne!! Et puis le premier qui se fout de tes petits coeurs tu lui balances une salve, depuis quand c'est interdit aux mecs les petits coeurs??? Heinnnnnnn, depuis quand????"

Et oui il avait oublié que sa mère démarre au quart de tour sur ces questions là. Pour se rattraper il fait celui qui était en train de me charrier, et me saute dans les bras en me couvrant de bisous. Bon, passe pour cette fois, bon dieu ce que je suis faible!! 

Hep, pendant que je vous tiens, vous les voyez, vous, les petits coeurs??? Non mais....

sweat hoodie lewis maison victor (9)

 Mais le plus important dans l'histoire c'est que mon petit mec est ravi.... Et vas-y que je fais le lèche botte avec des "t'es une maman d'enfer" par ci, des "je savais que t'allais y arriver par là".... Et oui mon fils, tu apprendras qu'une maman sait braver les intempéries, terrasser les bêtes sauvages, cuisiner les brocolis et dompter sa surjeteuse. Tout ça rien que pour le sourire de ses enfants.

Moralité de l'histoire: ne te fais pas un monde du molleton avant d'avoir tenté d'en coudre.

Moralité n°2: si je choppe le malade mental qui a inventé le cheminement d'enfillage d'une surjeteuse,
je lui ferai passer un sale quart d'heure, tortionnaire va!

Sur-ce, je vous embrasse tous bien fort et surtout portez-vous bien!

Julie

Posté par Machinchoz à 18:00 - - Commentaires [50] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


24 février 2016

La jupe Robyn de Melle S

Bon, je vous l'avoue, j'envisage sérieusement de faire une cure de désintoxication au magazine "La Maison Victor" tellement j'ai du mal à en décrocher!

Pour preuve, voici ma dernière réalisation extraite du numéro de Noël 2015, la jupe Robyn.

Pour la petite histoire, Melle S me lançait des messages subliminaux du genre "oh maman c'est tellement dommage de ne pas avoir de jupe bien chaude".... Ok j'ai pigé. Oh mais dis-donc, il est pas mal ce coupon de laine acheté en solde chez Mondial Tissus...

jupe robyn1

 Et voilààààààà, la voilà ta belle jupe en laine, bien chaude et douillette comme tu me l'avais demandé. Comme j'adore la voir quand elle découvre les dernières cousettes que je lui ai faites. Ni une ni deux, on saute dedans et c'est le défilé!

jupe robyn2

 Les revers de poche sont en popeline rouge à pois de chez Cousette. J'aime bien ce site, non pas seulement car la société est basée dans ma belle Normandie, mais les tissus sont parfaits, le choix très large, les livraisons rapides, bref je n'ai jamais été déçue.

jupe robyn3

 Pour la patte boutonnière j'ai eu quelques suées car le tissus est épais et souple à la fois, après avoir décousu le tout une fois car les deux pans ne tombaient pas pile poil face à face, le résultat final est satisfaisant. La taille est doublée d'un élastique réglable. Et dire que je me faisait tout un monde de ce genre de truc, au final c'est très simple à monter.

Zoun une paire de collant et va jouer dans le froid en jupe maintenant et laisse moi coudre mes trucs à moi, non mais oh c'est qu'il faut savoir se faire respecter... Et oh, je vous entend vous rire, ça suffit maintenant! Je suis faible que voulez-vous!!

La prochaine fois, je vous montrerai sa dernière création à elle, ma mistinguette!

Je vous embrasse.

Julie

Posté par Machinchoz à 16:05 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

08 février 2016

Une nouvelle jupe Missy...

Mes amies, mes chères amies, c'est pas tout mais dans le tourbillon de la vie, il est tout de même important de ne pas négliger les choses sérieuses. Et oui, la minette grandit comme si elle buvait de l'engrais au goûter et la garde robe est en péril.... Qu'à cela ne tienne, super maman dégaine son magazine préféré et hop, on fait un bis répétita de la jupe Missy de cet été mais dans une version allongée de 7cm.

Pour celle-ci j'ai opté pour un petit jeans strech étoilé qui provient de chez tissus.net.

jupe missy 1

J'adore la coupe de cette jupette tirée de 'La Maison Victor' et oui, encore une fois... Pour les références complètes je vous invite à cliquer ici. Peu de tissu nécessaire, pas de difficulté technique majeure. Bref, la jupe Missy ne prend pas plus de deux heures à coudre. Un patron fort bien rentabilisé en somme!

jupe missy 3

 Seul défaut de cette coupe: la coupe droite sans fente t'oblige à marcher façon Geisha... pas forcément raccord avec la vie trépidante d'une sauterelle à roulettes, mais en même temps, si j'en crois le rythme auquel elle la porte, le défaut semble passer au second plan pour elle.

jupe missy

 Une fois encore j 'ai essayé de faire des raccords pas trop pourris, en tout cas je suis bien contente du résultat, côté fermeture invisible c'est tout aussi nickel. Y-a pas à force d'y croire on finit quand même par avoir un niveau pas trop pourri.

jupe missy 4

Ici le côté zip, non mais je rêve, elle me pique mon parfum la secrétaire de direction!! Heps, au passage notez le meuble de salle de bain que mon homme nous a fait avec le haut d'un buffet année 50. Je vous en parle dans mon prochain post.

jupe missy 2

 Après une dure journée de travail dans sa belle jupe, madame la secrétaire (c'est d'elle pas de moi, mais d'où ça vient???) est bien fatiguée! Maintenant que le patron est découpé, (le patron de la jupe, hein, pas celui de la secrétaire quand même!!) il ne reste plus qu'à multiplier les versions....

Non, en fait on vous charie, Melle la secrétaire est crevée d'avoir trop chanté et zébulloné avec la pédale sampler de papa. C'est que ça fatique les concerts dans le salon!

jupe missy5

A bientôt pour parler salle de bain. Et en attendant à vous de coudre ce superbe petit modèle de chez "la maison victor" (promis je n'ai pas d'actions dans le mag!!)

Julie

Posté par Machinchoz à 15:19 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

24 septembre 2015

Ma robe Ariel, ma bataille!

Mes amies, mes amies, laissez moi vous raconter mon Verdun, oui rien que ça, à travers l'histoire de cette nouvelle robe. 

Tout a débuté comme souvent chez mon marchand de journaux un beau matin d'été. Les oiseaux chantaient, j'avais le coeur joyeux.... Je feuillette le dernier Maison Victor de Septembre et direct, là, en couverture, une robe me fait de l'oeil. C'est le modèle Ariel, tout un programme avec un nom pareil! soit on plonge dans les abysses soit on lave plus blanc que blanc... Mais je m'en tamponne j'ai des coupons de tissus qui attendent leur tour dans l'atelier, le magazine n'est même pas encore payé que j'ai décidé de me la faire tout de suite maintenant.... Droguée moi???

Arrivée à la maison je jette le manteau à droite, le sac à main à gauche et zouuuuu direction l'atelier. Je jette mon dévolu sur un coton-laine motif pied de poule tout riquiqui. J'aurais bien chaud cet hiver, me dis-je faisant encore la maline! Après avoir reporté le patron sur mon papier, je commence à épingler sur la toile et là je me dis que ce motif risque fort de me mettre les nerfs en boule. Dès que je le regarde j'ai la sensation de tomber dans le tourbillon de la cuvette et la nausée me prend (et là ce n'est vraiment pas un abus de langage). Mais avant que je vous raconte la suite voici l'objet de mes suées!

robe Ariel (1)

 

Alors la voici la voilà, de loin elle a l'air grise mais ne vous y fiez pas, de près c'est séance d'hypnose assurée! Concernant le modèle vous comprendrez que j'ai craqué pour ce petit côté sixties que j'aime bien. J'ai quand même ajouté 8 cm de longueur au patron initial en les partageant sur le haut et le bas de la robe. si c'était à refaire je rallongerais moins le buste mais ce n'est quand même pas dérangeant. Afin de rehausser mon tissu (arghhhh) j'ai opté pour des touches de bleu roi, une bonne et une mauvaise idée car pour poser ce biais bien droit il faut suivre les lignes du motifs....Torture vous dis-je, un peu comme un lapin sous trip dans les phares d'une voiture. Il a tout de même fallu m'y reprendre à 3 fois pour obtenir un résultat parfait. 

 

arobe Ariel (5)

Dans ma folie douce je me dis que ce serai une bonne idée de rehausser la taille d'un fin ruban de soie bleue. Héhéhé youpi, des tonnes de raccords de taille qui là aussi me donnent des suées, je suis même obligée de faire des pauses tellement ce tissu me malmène. Après avoir cousu et décousu deux fois la taille, je finis par obtenir un résultat plus ou moins correct mais loin d'être parfait. N'y-a-foutr' ça ira comme ça, je suis épuisée et pourtant la robe est loin d'être terminée!

robe Ariel (3)

 

Du coup le premier qui me tope sur le décalage du dos se retrouvera la mâchoire en vrac, plaqué au sol manu-militari par une couturière au bord de l'implosion. Et parlons un peu de la bonne idée de faire des surpiqûres partout (poitrine, taille, manche, ourlet... tant qu'à faire!). Là aussi un nausicalm s'impose et surtout un grand calme tellement la couture de cette robe me rend hystérique. 

robe Ariel (4)

 

J'ai choisis l'option du biais pour l'encolure et là aussi, voyage psychédélique au pays des chamans et hop encore un décalage au niveau de la fermeture éclair. Gniaaaaaa j'en peux plus, tant pis je porterais un foulard, pas envie de redémonter encore et encore. Ce motif est l'oeuvre du diable, un véritable pervers celui là! A ce stade je fais mon premier essayage et bordel de merde couil***** ça gondole au niveau de l'encolure. Finalement je me résous à re-re-re découdre cette foutue encolure pour retailler la hauteur d'épaule et reposer ce satané biais à la noix. Je suis au bord de l'internement.

robe Ariel (2)

Et les manches, parlons-en des manches. Dans ma folie furieuse je décide de poser un biais puis replier le tout pour faire un joli petit effet. Recomptage des carreaux du motif (du coup re-nausée intense) et hop je couds le tout. Je suis si désespérée que je ne me rends pas compte que je suis en train de coudre les deux épaisseurs de ma manche ensemble. J'ai bien failli pleurer, je vous jure!

Pas grave, le découd-vite n'est pas bien loin et j'ai déjà franchi la porte de la folie alors un peu plus un peu moins....

Le modèle reste très agréable à porter à la condition de ne jamais , j'ai bien dit JA-MAIS regarder ce foutu pied de poule qui me fait un puissant effet hallucinogène. J'ai demandé à mes collègues et elles ne semblent pas aussi sensibles que moi. 

Je referai peut-être une autre Ariel, mais je ne referai plus jamais de fringue en pied de poule, soignée à vie.

J'ai bien tenté un saut de l'ange depuis le banc du jardin mais pas d'inquiétude, je suis toujours en vie.

robe Ariel (6)

 

Elvis n'est même pas plus impressionné que ça par mon saut de biche! 
Allez, Ariel aura eu raison de ma raison (oh je suis fatiguée) mais elle n'aura pas réussi à vaincre ma détermination!

C'est qui la plus forte? C'est toujours bibi!

A bientôt mes amies

Me Machinchoz

Posté par Machinchoz à 19:36 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17 septembre 2015

La robe Jill de Mademoiselle S

Se faire une garde robe maison demande un poil d'organisation dans son emploi du temps surtout que je suis plutôt du genre over-bookkée comme fille. Aussi j'ai abandonné mon poste de télévision cet été à la déchetterie sans même lui laisser de gamelle d'eau ni de croquette... et le tout sans aucun état d'âme. Et là c'est le pied!! Je ne suis plus du tout tentée de faire la carpe sur mon canap le soir. Et donc je couds comme une malade!!! Me voilà heureuse et enfin débarrassée de ce poison infernal et débilisant. Les enfants ne se plaignent pas, il y a internet pour les nourrir de super vieilleries du genre "Wonder woman" et compagnie, ils adorent! Bref, revenons à nos moutons et découvrons le fruit de ma dernière soirée dans l'atelier. 

robe Jill Maison Victor- Machinchoz (1)

Wouuuu comme elle est chôlie ma minette... euh non, là n'est pas le propos et puis en plus je ne suis pas vraiment impartiale sur le sujet. Parlons plutôt de sa robe. Bon vous l'aurez devinez, celle là aussi est issue de mon magazine préféré du moment: La Maison Victor. Et la robe et bien c'est le modèle Jill, du numéro printemps de cette année. Elle est taillée en 6-8 ans (grave erreur car elle est un poil juste aux épaules et ne lui ira pas bien longtemps, tant pis, je la refilerai aux cousines!).

robe Jill Maison Victor- Machinchoz (2)

 

Pour le tissu j'ai tapé dans les restes de ma jupe victoria (Cf l'article God Save The Queen d'il y a 15 jours). Bah oui vous comprenez, il faut tout faire comme maman. Mais pour les tatouages je lui ai quand même demandé d'attendre un peu, pour les piercing aussi. pour l'empiècement de devant elle a opté pour une petite cotonnade à pois (oui, oui elle choisis encore ses tissus).

robe Jill Maison Victor- Machinchoz (3)

 

Côté finitions, je persiste à tenter de me perfectionner et j'ai fait une simple double surpiqûre à 0.5cm d'intervale aux manches, c'est simple mais efficace. Rhoooo j'adore son petit coup d'oeil de chipie.... oups je m'égare encore....

robe Jill Maison Victor- Machinchoz (4)

 

Là encore la réalisation ne m'a posé aucun problème majeur, explications claires, repères de couture comme il faut. Je me dis quand même que j'ai bien fait de rallonger le modèle de 5 cm sinon elle aurait été un peu "ras la joie de vivre" ce qui n'est quand même pas du meilleur goût pour une petite minette de 8 ans.

robe Jill Maison Victor- Machinchoz (5)

 

Et voilààààà! vous aussi, jetez votre télé aux oubliettes, et vous redécouvrirez des monceaux de temps libre pour créer tout ce dont vous rêvez! Et puis il faut quand même reconnaître que c'est un bon gros ramassis de conneries débiles, de pubs inutiles et d'émissions plus que douteuses.

Oui, c'est aussi ça le deuxième effet kiss cool des vacances. En même temps je ne la regardais déjà plus des masses mais là au moins plus moyen de faire marche arrière.

D'ici là, portez-vous bien!

Me Machinchoz

Posté par Machinchoz à 16:54 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


03 septembre 2015

London calling!

banniere-abracadacraft-copie


Si vous vous demandez si j'ai encore la tête dans la machine pour oublier les vacances et oublier mon ras le bol. La réponse est oui et ma garde robe m'en remercie! Certes il est important de coudre pour les enfants mais il ne faut quand même pas s'oublier dans tout ça. Alors j'ai dégainé un joli coupon de coton et polyester de chez Tissus.net acheté pour une bouchée de pain pour me coudre une toute nouvelle jupette.

J'adore ce tissu, il est fluide et léger et surtout.... il ne se froisse pas, ce qui pour moi qui ne repasse rien est un point fort de taille. Assez patienté, voici donc la jupe victoria de ...... La Maison victor bien sûr!! Et oui on ne change pas une équipe qui gagne.

Jupe Victoria - Machinchoz (6)

 Je l'ai choisie aux couleurs du drapeau anglais et l'ai rehaussée d'un petit biais rouge sur l'avant histoire de souligner la coupe. Personnellement je n'avais pas flashé sur la jupe présentée dans le magazine. Je trouvais qu'elle faisait un peu mémère (à cause de l'imprimé? Du fait qu'on ne voit pas l'empiècement de devant?) mais quand j'ai repris le dessin du modèle je me suis dit que ça valait le coup de tenter et je ne suis pas déçue.

Jupe Victoria - Machinchoz (5)

Ce qu'il faut savoir c'est que c'est un faux boutonnage. Comme ça pas de risque d'exiber sa lingerie l'air de rien, un zip au dos et on gesticule tranquille; Pour ma part je me suis affranchie des fausses boutonnières et ai opté pour de gros boutons rouge comme le biais. Je suis hyper fan!

Jupe Victoria - Machinchoz (8)

Là encore j'ai taillé sans faire d'essai en taille 36 sans retouche majeure si ce n'est un ajustement de longueur de 9 cm. Et oui je suis quand même grande et toujours fâchée avec mes genoux cagneux (qu'on voit quand même mais tant pis j'assume...). Là non plus, pas de regret!

Jupe Victoria - Machinchoz (3)

Je n'ai pas mis de biais sur l'arrière, juste une petite surpiqûre en fil rouge histoire de. Bref je l'adore, elle me donne un petit côté "petite fille sage" tout en restant un poil fifties et rock'n roll comme j'aime. Mes petits loulous ne tarissent pas d'éloges à son sujet, on dirait presque que j'ai pondu la colonne Vendôme. Comme je les aime ceux là. Ils se sont d'ailleurs invités l'air de rien à ma petite séance photo qui du coup a dégénéré sévère. 

notre coeur balançait entre photo du genre "photo pas drôle bien posée comme il faut" et grand n'importe quoi. Au final une bonne crise de rire et plein de bons souvenirs. Là encore je garde précieusement mon petit patron et compte bien récidiver sans modération.

Comme je sais que vous aussi êtes de grandes folles, voici rien que pour vous le résultat du petit pétage de plombs familial.

Parce que c'est qui la plus forte -selon mes enfants (cela va sans dire) et bien c'est bibi!

jupe victoria

Heureusement que le ridicule ne tue pas! Non mais en fait dans cette famille on est des gens sérieux... si si j'vous jure!

délire en famille 2015 (6)

 Vous voyez, quand je vous dit que nous sommes des gens bien par ici. Nadine de Rotschild serait fière de nous....

délire en famille 2015 (1)

Ouais c'est c'que tu crois Nadine, en fait on est des oufffs, des dingues....

délire en famille 2015 (3)

De grands malades de la rigolade, de la poilade inter-générationnelle et nous ne manquons aucune occasion pour nous marer et faire les malades!

délire en famille 2015 (8)

Bah oui, les amis, on n'a qu'une vie après tout.

Bon voilà comment une petite séance photo bien sage s'est terminée en grand n'importe quoi. Au moins comme ça vous avez la preuve en image qu'on est bien libre de ses mouvements dans cette belle jupe toute neuve.

J'vous embrasse tous et toutes bien fort et surtout ne soyez pas trop sérieux, hein Nadine!!

Me Machinchoz

délire en famille 2015 (9)

Posté par Machinchoz à 21:47 - - Commentaires [62] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 août 2015

La petite jupe Missy....

Sniffff bouhouhouuuuu je suis inconsolable à la fin de chaques vacances, j'ai envie de changer de vie, de tout même si ce n'est pas bien mature comme attitude! Aussi je noie mon chagrin non pas dans le chocolat mais dans la couture. A chacun ses petites astuces. Pour ma part je me suis lancé un petit défi de fou: ne rien acheter d'autre que des pull et trucs en laine du genre pour ma mistinguette cette année et lui proposer à la place une garde robe entièrement faite main. Autant vous dire qu'elle n'a pas discuté le bout de gras. Pour commencer piano piano j'ai opté pour la jolie petite jupe "Missy" de l'avant dernier numéro de la Maison Victor (oui encore et toujours ce magazine mais que voulez-vous, je suis addict).

jupe missy (17)

 Pour tenter d'amadouer le soleil à rester encore un peu au dessus de ma belle et douce Normandie, j'ai choisi pour ce premier jet (oui, car je compte bien la décliner en plusieurs coloris) un petit coton à chevrons jaune moutarde acheté en coupon de 50cm pour la modique somme de 6€ dans ma mercerie du coin, une ruine en somme! Et comme je suis assez proche de l'internement j'ai tenté (je dis bien tenté) les raccords. 

jupe missy (2)

Oh comme je ma kiffe ma petite nenette dans cette jupette. ça tombe bien , elle aussi adore ce modèle. Pour les prochains coups je choisirais quand même un coton un peu stretch histoire de gagner en souplesse car la jupe est tout de même bien ajustée. Ici elle est taillée en 6 ans car ma fille est une petite sauterelle tout longiligne, mais un petit centimètre d'aisance en plus ne sera pas superflu pour la prochaine fois.

jupe missy (3)

Comme je n'avais pas de fermeture invisible en stock j'ai fait avec les moyens du bord et cette fermeture moutarde tombait à pic. Les petites poches sont bien comme il faut, ni trop larges ni trop ajustées. Une fois encore j'ai trouvé le patron parfaitement taillé, les explications claires et simples. Cette jupe est tout bonnement à la portée d'une débutante, aucune difficulté technique (enfin je parle pour moi).

jupe missy (12)

Comme on est bien dans cette jupe Missy!! On peut se rouler par terre pour câliner la bête sauvage en manque cruel de caresses. Il a tout de même fallu batailler pour faire comprendre à la minette (la mienne, hein, pas le gros plein de poils) que non, on ne dort pas avec sa nouvelle jupe ... Oui oui quand bien même elle est super et tout et tout.... J'ai comme la vague impression qu'on risque de mettre un peu de temps à choisir sa tenue de rentrée!!

jupe missy (16)

Ahhh là on voit quand même un peu mieux que j'ai fait des efforts pour tenter le raccord. Mais le motif est si petit et les lignes si fines qu'on ne m'y reprendra plus! Alors, vous aussi êtes séduites par la petite Missy? Prochaine version à venir en jeans stretch à petites étoiles et en tissu écossais (n'est pas rock'n roll qui veut). Et dire qu'elle m'avait fait une tronche de cake en voyant le tissu au début!

Bon c'est pas tout mais j'ai des tonnes de tissus sur la planche alors je vous laisse, mais d'ici là portez vous bien!

Attention l'abus de commentaire est aussi inoffensif à la santé que l'abus de cousette alors ne vous privez pas mes amies!

Me Machinchoz

Posté par Machinchoz à 16:43 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03 février 2015

June's addiction mais avec des manches cette fois!!

Je vous en ai déjà parlé en pointillé dans le précédent post concernant ma première robe June de La Maison Victor, alors autant ne pas vous faire languir de trop. Pour cette robe j'ai décidé de me lancer un petit défi personnel: ajouter des manches et travailler de l'écossais (hummm la joie des raccords de motifs). Au final je ne sais pas si je ne préfère pas mon modèle... Oui je me la pète à mort et alors...?

JUNE MANCHES5

Je ne sais pas depuis combien de temps je rêvais d'avoir une robe écossaise. Celles du commerce ne me plaisaient jamais totalement, et pour ce qui est de m'en coudre une, je vous avoue que le défi des raccords me rebutais jusqu'alors. J'ai donc pris mon courage à deux mains et j'ai commandé ce joli lainage sur tissus.net, jusqu'ici je n'ai jamais été déçue par ce site.

JUNE MANCHE2

Voici donc le résultat de ces fameux raccords. A la coupe j'ai du m'y prendre à deux fois car j'avais mal coupé mes pièces de dos. Avec un peu de patience et de rigueur on y arrive malgré les trois plis creux de la jupe. Fière moi??? ouiiiiii!!!!

JUNE MANCHE3

Regardez un peu comme je fais ma crâneuse!! Pour l'occasion j'ai sorti les talons hauts (vous n'imaginez pas à quel point ce petit détail à son importance moi qui ne porte que des chaussures plates habituellement - faut croire que j'assume peu à peu ma féminité et les robes faites-main y sont pour beaucoup).

JUNE MANCHES1

Voici donc le beau décolleté de dos de la robe (oui oui, celui qu'on ne voyait pas du tout sur les photos de ma première June). Et comme promis, j'ai ajouté des petites manches ballon taillées à la Ouaneugaine avec l'aide de Gaëtan mon prof de couture. Il a fallu passer par une petite toile et quelques modifs pour qu'elles s'adaptent comme l'idée que j'en avais et hop, on réinvente le modèle. Vous remarquez au passage que les raccords du dos sont complètement foirés, m'en fous, devant ils sont au top, pour un début c'est quand même pas mal!

JUNE MANCHES4

Et voilà le travail.... Je ne suis pas peu fière du résultat, comme quoi parfois il faut oser sortir de ses zones de confort et se laisser aller à réaliser ses rêves. Demain je vais faire ma belle au boulot avec ma June et mes talons hauts!! Qu'on se le dise, les magasins de fringues ne vont plus me voir tant que ça et c'est tant mieux!

Et vous, qu'en dites-vous?

Promis, je répondrai à vos petits commentaires, en attendant, je vous embrasse bien fort!!

Me Machinchoz

Posté par Machinchoz à 19:59 - - Commentaires [48] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

27 janvier 2015

Une robe Elisa et moi...

Je continue sur ma lancée "Je me refais ma garde-robe" et vous présente aujourd'hui ma toute dernière cousette.
Une fois encore extraite du magazine "La Maison Victor", mais cette fois ci il ne s'agit pas du modèle June, mais d'Elisa.

Dans le mag, cette robe est présentée dans un tissu jersey uni vert émeraude (une couleur que j'adore) et est portée par une bombasse!! Forcément ça donne envie...

ROBE ELISA5

Voyez donc un peu l'ampleur de ma maladie, chaque petit post-it révélant une envie de couture.... Je ne suis pas sortie de l'auberge. Bref, cette robe cache coeur m'a immédiatement tenté, cependant le jersey et moi ne sommes pas vraiment amis, il me fallait donc trouver un plan B dans un tissu tout de même souple. Ce petit jeans stretch imprimé tête de mort trouvé sur le Salon Création et Savoir Faire sera parfait...

ROBE ELISA

J'ai opté une fois encore pour la taille 36. Cette fois-ci je pense que le haut aurait mérité d'être un petit peu rétréci, la faute à ces nibards qui ont décidé de jouer les échantillons, mais passons, j'ai déjà largement craché sur dame nature à ce propos n'y revenons plus. Je pense que cette forme de robe serait parfaite sur une femme plus pulpeuse que moi. Le résultat n'est pas pour autant décevant.

ROBE ELISA3

Là je pose très joliment pour vous histoire de bien montrer la forme croisée de la robe. Super modèle que vous avez là mes amies!!
Une fois encore j'ai trouvé le patron super bien fait, les explications claires et complètes. Sans compter le temps de reporter le patron j'ai à peine mis 2 heures à la coudre, c'est dire si cette robe est à la portée de toutes, même pas de pinces, du billard en somme!!
Dans ces cas là, on aurait tort de s'en priver non?

ROBE ELISA4

Vous voyez bien là, que je pourrais sans peine rajouter une paire de chaussettes dans mon soutif pour remplir le buste de la robe (gnarff j'ai passé l'âge tout de même!!). Si je devais m'en refaire une, j'ajouterai aussi quelques cm aux petits pièces d'épaule que je trouve un peu trop courtes.

Il faut croire en tout cas que j'ai été très sage cette année, puisque le père noël m'a offert une surjetteuse (comment voulez-vous que je me soigne?), je pense donc essayer de m'en coudre une en jersey pour cet été. Mômannnnn j'ai peuuuuur!!!

Elle est pas mortelle ma robe, hein???

En attendant de lire vos commentaires d'hystériques je vous embrasse bien fort!!

Me Machinchoz

Posté par Machinchoz à 19:35 - - Commentaires [42] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

19 janvier 2015

June's addiction...

Je vous avais prévenues... Je suis addict aux modèles proposés dans le magazine La Maison Victor. Mais pour une fois ce n'est pas mauvais pour la santé ni pour la ligne alors je n'ai aucun remord.

Après la robe trench, je teste pour vous la Robe June. J'ai tout de suite eu le coup de foudre pour sa coupe 'so vintage'.
Cette robe est parfaite pour les grands soirs comme pour le quotidien, ce qui n'est pas donné à toutes les coupes.
Maintenant laissez moi vous présenter ma version à carreaux.

Et autant vous dire que par ici, les jours à venir, vous risquez d'avoir une overdose de carreaux en tout genre car j'entre dans ma phase 'raccords à gogo'.

Trêve de blabla, place aux photos.

ROBE JUNE

Voici donc ma petite chérie. Une fois encore le modèle taillé en 36 me va comme un gant (même si c'est une robe). Aucune retouche, pour un résultat vraiment trop chouette. J'adore ce petit côté Jacky Kennedy!

ROBE JUNE4

Portée ici avec des chaussures plutôt relax et des collants résille, cette robe peut donc être relax max, mais portée avec des talons hauts et hop nous voilà propulsée aux soirées de l'ambassadeur. Un must have de notre garde robe vous dis-je!!

Au passage si vous désirez vous aussi ce patron, c'est par ici.

ROBE JUNE2

J'ai réalisé ce modèle dans une laine légère à petits carreaux noirs et verts. Les carreaux me faisaient une peur bleue auparavant. C'est vrai que ça ne tolère pas les coutures de traviole. Mais respirez un grand coup et faites de ces maudits carreaux vos guides et au final ils vous aident à coudre droit.

ROBE JUNE3

Bon là je me suis un peu plantée dans ma prise de vue car je voulais vous montrer le superbe décolleté en V de cette robe. Au final on le devine plus qu'on ne le voit vraiment, mais ne perdez pas patience, bientôt je vous montrerai un autre modèle que je me suis cousu et là.... attention les yeux!!

ROBE JUNE5

(Tissu trouvé sur Tissus.net)

La prochaine fois je devrais peut être me mettre un peu de maquillage car j'ai franchement une mine de déterrée mais qu'à cela ne tienne... On s'en tape!! Admirez au passage la fermeture invisible. Quoi vous ne la voyez pas? Normal elle est invisible, enfin faut suivre les filles!!

Quoi qu'il en soit ma petite hirondelle et moi aimons tellement ce modèle que j'ai aussitôt récidivé en ajoutant des petites manches ballon, mais ça c'est juste histoire de vous tenir en haleine et m'assurer que vous reviendrez sans faute me rendre visite par ici.

Alors???? Qu'en dites-vous?

Encore merci pour tous vos gentils petits messages, auxquels j'arrive encore à répondre!
Profitons-en, l'année risque d'être très chargée pour moi et je ne sais pas si je parviendrai à tenir le rythme!

D'ici là, portez vous bien!

Me Machinchoz

Posté par Machinchoz à 17:59 - - Commentaires [43] - Permalien [#]
Tags : , , , ,