09 mars 2016

La couture expliquée à ma fille #2

Salut la compagnie!

Comme je suis une fille cool et généreuse, je partage avec vous aujourd'hui le tout dernier moment "entre filles" que j'ai vécu avec ma jolie petite louloute d'amour. Oui je dégouline de miel en parlant de mes mômes et alors? il y en a que ça chagrine, bande de jaloux, allez je vous envoie des brassées de fleurs au passage, comme ça plus de raison de se plaindre. Bref, alors que Monsieur Mon Mari est au local de répet avec Mr A.(et oui c'est l'avantage de vivre à la campagne et d'avoir plus de pièce que nécessaire... boubou* assumée!); le premier à la guitare, le second à la batterie, ma puce et moi prenons le chemin de l'atelier de couture, chacun le sien et le bonheur pour tous!

Au programme de cet instant couture mère-fille, la réalisation d'une pochette. Mais pas n'importe quelle pochette, une pochette pour le graal, oui, une de nos rares concessions à la société de conso que mon mari et moi abhorrons, à savoir LA DS. Cadeau d'un jour d'une grande cousine passée à autre chose et qui par ce geste balayait d'un revers de main bien heureux nos idées d'arriérés de babos. Même pas mal, au final elle n'est pas plus accro que ça, mais la dite DS (de malheur) a quand même bien le droit à son petit écrin douillet non?

On prend les mesure, on croque la future pochette et hop on patronne le tout, enfin, elle patronne sous ma bienveillante attention.

pochette DS1

Pour faciliter le travail, je lui ai conseillé de choisir une laine foulée bleu canard de chez "Stragier", un reliquat des tissus choisis pour mon livre "Rock'n roll Factory".  Comme ça c'est simple, pas de doublure à faire, pour débuter c'est pas plus mal comme ça. Ce qu'il faut savoir c'est que je ne suis restée à côté d'elle que pour la rassurer, je lui avais dit que le la laissais faire à son idée, car on apprend quand même toujours plus de ses propres erreurs. Ici l'épinglage s'est bien passé, et oui, parfois on se pique les doigts, et la pratique n'y change rien!!

 pochette DS2

 L'étape de la découpe lui a fait un peu peur mais je dois avouer que les ciseaux sont un peu grands pour elle. Mais là encore, le choix du tissus nous facilite la vie puisqu'il n'est pas nécessaire d'ajouter de marge de couture car nous les avons compté dans notre patronage.

pochette DS3

 Pressée de passer à la machine à coudre la belette.... Je la laisse faire et je me marre dans mon coin. 

"Maman, comment je couds ma poche maintenant?"

"Alors, ma fille, voici un découd-vite, tu vas apprendre à aimer cet objet car les poches et bien ça se coud en premier..." Gnaaaarf!

pochette DS4

Le découd-vite dans la laine, hummm un vrai régal, en tout cas, loin de la décourager, ma petite demoiselle reste plus motivée que jamais.
La poche est montée, cousue, passons aux étapes suivantes..;

Pochette DS5

Et ouiiii, youpiiii, plongée fantastique dans les boîtes à boutons de maman... La blingbling attitude des enfants a encore frappé, elle délaisse tout de même les boutons dorés pour d'autres en satin irisé, j'ai crains un instant que ma réputation ne soit grandement menacée!!

pochette DS6

 Les boutonnières automatiques ont bien plu à la princesse Leia qui, l'espace d'un instant, a cru que la force était avec elle! Pour l'anse je lui couds un petit anneau (ma seule et unique participation active au projet de la miss) et on noue la ceinture d'une robe que je ne porte plus, paix à son âme, celle-ci est allée tout droit au rayon chiffons du garage! 

pochette DS7

 Et hop, quelques moments de bonheur plus tard, voici la belle pochette à DS réalisée par ma pupuce d'amour. Quelques pampilles ont été accrochées à l'anneau de la bandoulière pour plus de clinquant et car on n'en met jamais assez!!

pochette DS8

 Et bien voilà, notre collaboration aura donné naissance à cette belle petite besace, celle de nos hommes aura donné naissance à un début de compo. Une maison créative en somme!! Non franchement, je n'ai aucun regret de ne plus avoir de télé, les moments en famille sont bien plus riches et nous leur laisserons bien plus de beaux souvenirs!

Et vos enfants à vous, vous les avez fait coudre? Au final on fait bien de leur faire confiance, ils ont une belle intuition face à la matière et leurs goûts n'en seront que plus personnels et affirmés!

soyez sûrs que je lui lirais tous vos messages, j'imagine qu'elle sera contente alos lâchez-vous.

Merci pour Elle.

Julie

 

* Boubou: nom masculin, version raccourcie de "Bourgeois bouseux" en opposition aux Bobos des villes, sachez maintenant qu'il y a aussi les boubous des champs!!

 

Posté par Machinchoz à 17:23 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , , ,


11 février 2015

La couture expliquée à ma fille...

On récolte ce que l'on sème paraît-il.... Cette année ma petite Mademoiselle S a commandé sa traditionnelle robe "faite par maman" (que je vous montrerai prochainement) mais aussi une machine à coudre. Mais atttttention, "une vraie hein, pas une hello kitty". A bon entendeur salut! Vous imaginez bien que j'ai hésité longuement face à cette demande. Et en faible mère que je suis, j'ai succombé à la demande sans trop broncher pardi. Nous avons donc opté dans un premier temps pour un modèle basique de chez basique ah non... de chez Carouf et roule ma poule, du bonheur t'en veux et bin n'en v'la... Et me voilà propulsée par la même occaz en prof du dimanche pour ma fille qui, en me voyant faire, s'imagine que la couture c'est juste "yakafokeu". Hi hi hi je me marre (et oui derrière la faible femme sommeille une mère sadique, j'assume).

Car rêver d'une machine à coudre et MAÎTRISER une machine à coudre est souvent bien différent. Ma minette l'apprend peu à peu chaque jour mais tout en douceur et de manière ludique je vous prie. Du coup je partagerai au coup par coup ces petites leçons de couture.

Leçon N°1: Brancher la machine et lire le mode d'emploi (ahhhhh quand je vous dit que je suis sadique).
Elle: "Alors tu m'apprends à coudre?"
Moi: "allez-vas-y appuie déjà sur la pédale pour voir"
2015

BRRRRRRRRRRRRRRRRRR (bruit incroyable de cette si petite bécane, à côté de ma machine de guerre c'est fou j'avoue que moi aussi j'ai sursauté). Bref elle fait un bruit du diable, rien que ça c'est une aventure.... Mais on y va les amis. Au départ j'imagine qu'elle s'était dit que j'allais lui faire coudre une robe comme ça hop, direct mais c'est bien mal me connaître. D'abord il faut remettre les points sur les i, voyons un peu si coudre droit c'est si facile.

2015

J'ai donc tracé une sorte d'escargot cubiste sur une toile basique.

Le but du jeu: coudre droit, prendre des angles, apprendre à lever le pied de biche. Un bon début.
Elle: "pfft trop fass (mais elle sort d'où cette expression pourrie???)
Moi: "Hin hin hin (sadique vous dis-je), appuie sur la pédale et on en reparle"....Fou ce qu'on peut se répéter avec nos zous.

BRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR

2015

Ahhhh alors c'est kikavairaison??? Hein c'est qui?? On a testé au passage quelques uns des points proposés par cette petite machine à coudre et au final elle a quand même reconnu qu'elle aurait besoin d'un peu d'entrainement pour aller droit. Non mais!! Remarquez tout de même que plus on approche du centre de la figure et plus elle arrive à coudre droit.

Elle (la sueur perlant au front): "Toi aussi avant tu cousais tout de travers?"
Moi" Meuh non que veux-tu ma jolie, ta mère est une pure merveille qui a la technique qui coule dans ses veines (elle se liquéfie). Mais non, j'rigole ma pupuce, moi aussi j'ai fait des grosses bouses  trucs pas jojo (et pendant longtemps en prime) avant de m'en sortir..." Pas sûr qu'elle me croit, c'est vrai que pour nos enfants nous sommes arrivés sur terre à 37ans avec la science infuse et que nous n'avons jamais eu comme eux les genoux plein de mercurochrome. Si seulement ils savaient que nous aussi avons goutté aux moissons de narines, mis les doigts dans les portes et bouffé les croquettes du chat... Ne cassons pas pour autant le mythe!

P1020386

Deuxième leçon: le changement de bobine de fil. Dis comme ça c'est pas bien bandant surtout que la bête bien que simple et bruyante a un cheminement d'enfilage qui n'est pas des plus simples. Alors pour motiver mes troupes on va faire un joli dessin en changeant les couleurs. Du coup je dégaine ce satané mode d'emploi, et hop petite leçon de décodage de schéma et en route ma poule...

BRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR

couture pour enfant 2015

Concentrée comme si elle passait son permis de conduire voilà ma petite minette à l'oeuvre. Pas de souci pour l'enfilage de la bobine même si "quand même il est drôlement petit le fil de l'aiguille". Attends un peu d'avoir mon âge canonique (moi qui suis née "à l'époque".... je ne sais pas comment le prendre, "mais quand même c'était au siècle dernier"... Des claques se perdent).

COURS COUTURE POUR ENFANT

Mission accomplie, vous avez donc gagné un filet garni et le droit de revenir la semaine prochaine. Ce qui est bien c'est qu'elle reconnaît elle même qu'elle a encore besoin d'entraînement avant de se lancer dans de la "vraie" couture. Moi je suis toute fière de son travail, qu'est-ce que j'aurais aimé qu'on m'apprenne à son âge...

Noël 2014 (9)@

Après ces premières leçons la voici qui se prend à rêver de ses futures collections de fringues en se plongeant dans mes trésors des années 50. Au moins je ne l'ai pas rebutée, au contraire elle est motivée à mort!

Prochaine étape? les courbes bien sûr. Je sens qu'on va bien se marrer.

Et vous? comment faites-vous pour apprendre à vos enfants à coudre?

Sur-ce il se fait tard, je m'en vais me liquéfier dans un bon bain chaud en lisant un bon polar.

A bientôt les amies!

Me machinchoz

Posté par Machinchoz à 22:08 - - Commentaires [50] - Permalien [#]
Tags : , , ,