01 mars 2016

Un sweat pour Monsieur A

Salut à vous!

Je vous présente aujourd'hui ma dernière cousette en date, et ce n'est pas rien car il s'agit de mon premier sweat! Yahouu houuuuuu!

Au commencement était le relou:

"Maman tu me couds un sweat", je fais la sourde, je m'intéresse au numéro des rues.... tralalilalouuu

" Mamaaaaan, tu me fais une veste en jogging", et bah voyons, rien que ça...

J'ai eu beau faire la morte, prétexter mille et une fausses excuses, il fallait bien se lancer un jour ou l'autre sur ces matières de psychopathe!! Au début c'était simple: "peux pas... pas de surjeteuse", puis le père Noël est passé par là, non mais franchement je ne vais pas me plaindre mais maintenant je suis au pied du mur comme on dit... Pleine de lâcheté j'ai fait valloir mon cours de piscine, une invasion imminente de tyranosaures enragés, un ongle cassé, des trucs au four, un pays à sauver... Rien à faire Il continue de me tanner.

"Ouais et bin y-en a que pour les filles.... moi walou

Aurais-je poussé le bouchon trop loin, hein Maurice....? Allez je ne résiste pas à l'appel du Banga moi! Un petit tour avec Mister relou sur le site "Little fabrics" et hop on dégaine la blue card pour un jersey molleton au motif bien sympatoche. Pas facile quand même de trouver du sweat à prix abordable. Quand je serai la reine de la surjeteuse je ferai peut-être moins ma bécheuse mais des fois que je me loupe, je n'ai pas envie de mettre 50€ de tissus à la corbeille! 

Devinez un peu où j'ai trouvé le patron de cette petite merveille? Ouiiii au fond de la classe?

"Dans Maison Victor" Oui! bravo vous avez gagné un panier garni. Et pour tout dire, il s'agit du modèle Hoodie Lewis du numéro printemps 2015.

sweat hoodie lewis maison victor (3)@

 Quand je vous dit qu'il est sympatoche ce motif.... Comme vous pouvez le constater sur la photo ci-dessus, j'ai tenté le coup des raccords (sur la droite) mais c'est comme qui dirait un peu foiré, heureusement qu'on en prend plein les yeux de toute manière, ça cache un peu la plantade.

Pour ce qui est de la réalisation, je pense que j'aurais moins galéré si j'avais pas cherché à faire à toute berzingue comme d'habitude. Du coup après avoir décousu plusieurs petites pièces (et oui les poches sur l'extérieur c'est par gégéne) j'ai repris le contrôle de la situation et au final je suis assez fière de ma première.

 sweat hoodie lewis maison victor (4)@

Pour le bord côte j'ai eu comme qui dirait une vague envie de meurtre. Pour commencer, je n'en ai pas trouvé dans la couleur que je voulais (gris ou canard) mais en plus c'est d'un pénible à coudre. Alors déjà que la surjeteuse joue avec tes nerfs, mais tendre un truc élastique sans pour autant tirer sur le sweat élastique lui aussi... Pffff au final je dirais que c'est un peu comme la nana qui vient d'acoucher sans péridurale et qui, pleine de sagesse, décide d'attendre un peu d'oublier l'affaire avant de remettre le couvert.... Pareil pour moi!! 

Au passage, votre bord côte, vous l'achetez où? Le mien vient de chez Mondial Tissus.

sweat hoodie lewis maison victor (7)@

 Monsieur A voulait du bicolore, l'empiècement d'épaules est donc en sweat canard - d'ailleurs bien plus épais que le gris- et la capuche est doublée en jersey fin assorti. J'aime bien le résultat, mais quel dommage pour le bord côte!!! Oui je me répète et alors, je n'oblige personne à me lire. Et puis tiens, pour la route, "quel dommage pour le bord côte". 

sweat hoodie lewis maison victor (12)@

Petite vue de dos du sweat Hoodie Lewis, l'encolure est plutôt réussie d'après moi.

Ah oui, il faut que je vous dise, mon coeur a tout de même bien failli exploser quand le jeune homme m'a lancé un apparemment anodin

"Mais, y-a des petits coeurs sur le dessin, la honte"

Moi: KWAaaaaarghhhh? Des coeurs? La honte??? Tu vas quand même pas me faire un patakes pour des petits coeurs de rien du tout. Je te rappelle Môsieur que c'est toi qui as choisi cet imprimé alors que moi, en maman rock'n roll, je voulais celui avec des K7, hein que réponds-tu à ça fils indigne!! Et puis le premier qui se fout de tes petits coeurs tu lui balances une salve, depuis quand c'est interdit aux mecs les petits coeurs??? Heinnnnnnn, depuis quand????"

Et oui il avait oublié que sa mère démarre au quart de tour sur ces questions là. Pour se rattraper il fait celui qui était en train de me charrier, et me saute dans les bras en me couvrant de bisous. Bon, passe pour cette fois, bon dieu ce que je suis faible!! 

Hep, pendant que je vous tiens, vous les voyez, vous, les petits coeurs??? Non mais....

sweat hoodie lewis maison victor (9)

 Mais le plus important dans l'histoire c'est que mon petit mec est ravi.... Et vas-y que je fais le lèche botte avec des "t'es une maman d'enfer" par ci, des "je savais que t'allais y arriver par là".... Et oui mon fils, tu apprendras qu'une maman sait braver les intempéries, terrasser les bêtes sauvages, cuisiner les brocolis et dompter sa surjeteuse. Tout ça rien que pour le sourire de ses enfants.

Moralité de l'histoire: ne te fais pas un monde du molleton avant d'avoir tenté d'en coudre.

Moralité n°2: si je choppe le malade mental qui a inventé le cheminement d'enfillage d'une surjeteuse,
je lui ferai passer un sale quart d'heure, tortionnaire va!

Sur-ce, je vous embrasse tous bien fort et surtout portez-vous bien!

Julie

Posté par Machinchoz à 18:00 - - Commentaires [50] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,