18 mars 2017

Des ateliers couture participatifs, rêver et créer ensemble!

Dites, ça vous tente de venir créer à mes côtés?

Attention ne répondez pas tou(s)tes en même temps sinon je ne saurais plus où donner de la tête et laissez moi d'abord vous expliquer le beau projet que j'ai la chance et l'honneur de mener en ce moment. Attention, petit rappel pour celles et ceux qui passeraient ici par hasard et qui dans un élan de pure adiction ne se seraient pas encore tapé la lecture de toutes mes aventures. Kouwwaaa? C'est pas ce que vous avez tou(s)tes fait? En résumé, j'ai démissionné il y a 5 mois d'un emploi potentiellement à vie pour opter pour une vie de bohème et de salades de pomme de terre. Pourquoi donc? Et bien car j'ai envie de croire que l'on peut vivre de ses rêves et être son propre chef. Et vous savez quoi, jusqu'ici tout va bien (pourvu seulement que ce ne soit pas comme dans le film!)

au fil de l'avre2

En effet, depuis un mois maintenant je suis aux manettes d'une résidence de créations textiles dans une commune d'Eure et Loir, St Lubin des Joncherets. Je vais travailler pendant 5 mois aux côtés de la population, des enfants des écoles et des lecteurs de la bibliothèque autour des arts textiles. Cette résidence est une belle collaboration avec des personnes qui comptent pour moi et qui oeuvrent chaque jour pour que les arts et la culture aient une place de choix dans nos vies, j'ai nommé la Compagnie Boublinki et Gaëtan Leudière (costumier professionnel). Je suis aux anges! ça y-est, je suis dans le bain, depuis le temps que j'en rêvais! Nos matériaux de base: les tissus, vêtements et autres merveilles issus d'une grande collecte lancée depuis le mois de janvier dans la commune, du tissus comme s'il en pleuvait, reste encore à en faire quelque chose de beau. 

au fil de l'avre1

Au total je travaille avec 14 groupes, et 11 projets différents de créations. Alors, oui, des tissus il en faut, et des couleurs, et des matières. Avec les écoles nous allons recycler, déchirer, tisser, nouer, sculpter et coudre le tissus. Cette résidence s'intitule "Au fil de l'Avre", du nom de la rivière coulant dans la commune. L'Avre fut hier une frontière entre la France et l'Angleterre. Le cours d'eau sépare désormais deux communes, deux départements et deux régions, aussi la notion de "frontière" (réel/ rêve, dedans/dehors..) sera t-elle au centre des expériences textiles menées lors de ces rencontres avec les enfants. Je ne manquerai pas de vous montrer le résultat de ces heures de joyeux labeur. 

au fil de l'avre4

Dans le cadre de cette résidence Gaëtan et moi vous invitons à venir assister à des ateliers de couture participatifs, ils sont ouverts à tous. Enfants, débutants, chacun peut contribuer à son niveau à la réalisation d'une robe géante faite d'un patchwork de tissus issus de la collecte mais aussi des greniers d'une mercerie de la ville voisine (certains de ces tissus et dentelles ont plus de 100 ans, abîmés, ils trouvent ici une belle occasion d'émerveiller une fois encore. Pour agrémenter cette robe, les participants apprendront à fabriquer quelques unes de mes fleurs préférées (et il va en falloir des cartons entiers!!! Nous avons besoin de mains!) 

Au terme des ces semaines d'ateliers tous azimuts, une grande exposition sera présentée du 03 au 25 juin 2017 dans l'Orangerie du Château de St Lubin des Joncherets. D'autres artistes textiles confirmés seront à nos côtés. Il y aura Nathalie Le Verger, Isabelle Allano et Sandrine Thiebaud-Mathieu.

Pour participer aux ateliers, rien de plus simple! Il suffit de venir! Et oui, puisque c'est gratuit.

Alors voici les dates à noter dans votre calendrier:

Vendredi 24 mars de 20h30 à 22h30
Vendredi 07 avril de 20h30 à 22h30
Samedi 15 avril de 14h30 à 17h30
Vendredi 28 avril de 20h30 à 22h30
Samedi 13 mai de 14h30 à 17h30

Les ateliers ont lieu à la salle des associations - sente piétonne de l'Agora, Rue du Clos d'amour - 28 350 St Lubin des Joncherets. (Ateliers_Au_fil_de_l_Avre_2017 pour visualisez le tract).

Pour tout renseignement n'hésitez pas à me contacter par mail via "contacter l'auteur" ou laissez un simple commentaire.

J'espère que ce nouveau départ pour moi et ces ateliers serons une belle occasion de se rencontrer.

Pensez à partager, ça n'a l'air de rien mais ça aide beaucoup. 
A bientôt!


Julie

Posté par Machinchoz à 23:41 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , ,


24 septembre 2015

Ma robe Ariel, ma bataille!

Mes amies, mes amies, laissez moi vous raconter mon Verdun, oui rien que ça, à travers l'histoire de cette nouvelle robe. 

Tout a débuté comme souvent chez mon marchand de journaux un beau matin d'été. Les oiseaux chantaient, j'avais le coeur joyeux.... Je feuillette le dernier Maison Victor de Septembre et direct, là, en couverture, une robe me fait de l'oeil. C'est le modèle Ariel, tout un programme avec un nom pareil! soit on plonge dans les abysses soit on lave plus blanc que blanc... Mais je m'en tamponne j'ai des coupons de tissus qui attendent leur tour dans l'atelier, le magazine n'est même pas encore payé que j'ai décidé de me la faire tout de suite maintenant.... Droguée moi???

Arrivée à la maison je jette le manteau à droite, le sac à main à gauche et zouuuuu direction l'atelier. Je jette mon dévolu sur un coton-laine motif pied de poule tout riquiqui. J'aurais bien chaud cet hiver, me dis-je faisant encore la maline! Après avoir reporté le patron sur mon papier, je commence à épingler sur la toile et là je me dis que ce motif risque fort de me mettre les nerfs en boule. Dès que je le regarde j'ai la sensation de tomber dans le tourbillon de la cuvette et la nausée me prend (et là ce n'est vraiment pas un abus de langage). Mais avant que je vous raconte la suite voici l'objet de mes suées!

robe Ariel (1)

 

Alors la voici la voilà, de loin elle a l'air grise mais ne vous y fiez pas, de près c'est séance d'hypnose assurée! Concernant le modèle vous comprendrez que j'ai craqué pour ce petit côté sixties que j'aime bien. J'ai quand même ajouté 8 cm de longueur au patron initial en les partageant sur le haut et le bas de la robe. si c'était à refaire je rallongerais moins le buste mais ce n'est quand même pas dérangeant. Afin de rehausser mon tissu (arghhhh) j'ai opté pour des touches de bleu roi, une bonne et une mauvaise idée car pour poser ce biais bien droit il faut suivre les lignes du motifs....Torture vous dis-je, un peu comme un lapin sous trip dans les phares d'une voiture. Il a tout de même fallu m'y reprendre à 3 fois pour obtenir un résultat parfait. 

 

arobe Ariel (5)

Dans ma folie douce je me dis que ce serai une bonne idée de rehausser la taille d'un fin ruban de soie bleue. Héhéhé youpi, des tonnes de raccords de taille qui là aussi me donnent des suées, je suis même obligée de faire des pauses tellement ce tissu me malmène. Après avoir cousu et décousu deux fois la taille, je finis par obtenir un résultat plus ou moins correct mais loin d'être parfait. N'y-a-foutr' ça ira comme ça, je suis épuisée et pourtant la robe est loin d'être terminée!

robe Ariel (3)

 

Du coup le premier qui me tope sur le décalage du dos se retrouvera la mâchoire en vrac, plaqué au sol manu-militari par une couturière au bord de l'implosion. Et parlons un peu de la bonne idée de faire des surpiqûres partout (poitrine, taille, manche, ourlet... tant qu'à faire!). Là aussi un nausicalm s'impose et surtout un grand calme tellement la couture de cette robe me rend hystérique. 

robe Ariel (4)

 

J'ai choisis l'option du biais pour l'encolure et là aussi, voyage psychédélique au pays des chamans et hop encore un décalage au niveau de la fermeture éclair. Gniaaaaaa j'en peux plus, tant pis je porterais un foulard, pas envie de redémonter encore et encore. Ce motif est l'oeuvre du diable, un véritable pervers celui là! A ce stade je fais mon premier essayage et bordel de merde couil***** ça gondole au niveau de l'encolure. Finalement je me résous à re-re-re découdre cette foutue encolure pour retailler la hauteur d'épaule et reposer ce satané biais à la noix. Je suis au bord de l'internement.

robe Ariel (2)

Et les manches, parlons-en des manches. Dans ma folie furieuse je décide de poser un biais puis replier le tout pour faire un joli petit effet. Recomptage des carreaux du motif (du coup re-nausée intense) et hop je couds le tout. Je suis si désespérée que je ne me rends pas compte que je suis en train de coudre les deux épaisseurs de ma manche ensemble. J'ai bien failli pleurer, je vous jure!

Pas grave, le découd-vite n'est pas bien loin et j'ai déjà franchi la porte de la folie alors un peu plus un peu moins....

Le modèle reste très agréable à porter à la condition de ne jamais , j'ai bien dit JA-MAIS regarder ce foutu pied de poule qui me fait un puissant effet hallucinogène. J'ai demandé à mes collègues et elles ne semblent pas aussi sensibles que moi. 

Je referai peut-être une autre Ariel, mais je ne referai plus jamais de fringue en pied de poule, soignée à vie.

J'ai bien tenté un saut de l'ange depuis le banc du jardin mais pas d'inquiétude, je suis toujours en vie.

robe Ariel (6)

 

Elvis n'est même pas plus impressionné que ça par mon saut de biche! 
Allez, Ariel aura eu raison de ma raison (oh je suis fatiguée) mais elle n'aura pas réussi à vaincre ma détermination!

C'est qui la plus forte? C'est toujours bibi!

A bientôt mes amies

Me Machinchoz

Posté par Machinchoz à 19:36 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17 septembre 2015

La robe Jill de Mademoiselle S

Se faire une garde robe maison demande un poil d'organisation dans son emploi du temps surtout que je suis plutôt du genre over-bookkée comme fille. Aussi j'ai abandonné mon poste de télévision cet été à la déchetterie sans même lui laisser de gamelle d'eau ni de croquette... et le tout sans aucun état d'âme. Et là c'est le pied!! Je ne suis plus du tout tentée de faire la carpe sur mon canap le soir. Et donc je couds comme une malade!!! Me voilà heureuse et enfin débarrassée de ce poison infernal et débilisant. Les enfants ne se plaignent pas, il y a internet pour les nourrir de super vieilleries du genre "Wonder woman" et compagnie, ils adorent! Bref, revenons à nos moutons et découvrons le fruit de ma dernière soirée dans l'atelier. 

robe Jill Maison Victor- Machinchoz (1)

Wouuuu comme elle est chôlie ma minette... euh non, là n'est pas le propos et puis en plus je ne suis pas vraiment impartiale sur le sujet. Parlons plutôt de sa robe. Bon vous l'aurez devinez, celle là aussi est issue de mon magazine préféré du moment: La Maison Victor. Et la robe et bien c'est le modèle Jill, du numéro printemps de cette année. Elle est taillée en 6-8 ans (grave erreur car elle est un poil juste aux épaules et ne lui ira pas bien longtemps, tant pis, je la refilerai aux cousines!).

robe Jill Maison Victor- Machinchoz (2)

 

Pour le tissu j'ai tapé dans les restes de ma jupe victoria (Cf l'article God Save The Queen d'il y a 15 jours). Bah oui vous comprenez, il faut tout faire comme maman. Mais pour les tatouages je lui ai quand même demandé d'attendre un peu, pour les piercing aussi. pour l'empiècement de devant elle a opté pour une petite cotonnade à pois (oui, oui elle choisis encore ses tissus).

robe Jill Maison Victor- Machinchoz (3)

 

Côté finitions, je persiste à tenter de me perfectionner et j'ai fait une simple double surpiqûre à 0.5cm d'intervale aux manches, c'est simple mais efficace. Rhoooo j'adore son petit coup d'oeil de chipie.... oups je m'égare encore....

robe Jill Maison Victor- Machinchoz (4)

 

Là encore la réalisation ne m'a posé aucun problème majeur, explications claires, repères de couture comme il faut. Je me dis quand même que j'ai bien fait de rallonger le modèle de 5 cm sinon elle aurait été un peu "ras la joie de vivre" ce qui n'est quand même pas du meilleur goût pour une petite minette de 8 ans.

robe Jill Maison Victor- Machinchoz (5)

 

Et voilààààà! vous aussi, jetez votre télé aux oubliettes, et vous redécouvrirez des monceaux de temps libre pour créer tout ce dont vous rêvez! Et puis il faut quand même reconnaître que c'est un bon gros ramassis de conneries débiles, de pubs inutiles et d'émissions plus que douteuses.

Oui, c'est aussi ça le deuxième effet kiss cool des vacances. En même temps je ne la regardais déjà plus des masses mais là au moins plus moyen de faire marche arrière.

D'ici là, portez-vous bien!

Me Machinchoz

Posté par Machinchoz à 16:54 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 avril 2015

Ma petite robe rouge à pois

Mes amies, mes amies, ça y-est j'ai enfin eu un petit trou dans mon emploi du temps. Et vous savez ce que j'ai fait? M'enfin... une nouvelle robe, histoire de saluer les beaux jours qui arrivent dans un tout nouvel habit de lumière. Vous vous souvenez peut-être de ma belle robe grise, oui oui, celle là même qui m'avait donné quelques suées.... Et bien folle comme je suis j'ai réitéré l'aventure mais en version été cette fois. Mais trêve de blabla, voilà ma belle robe rouge à petits pois....

robe rouge 2015 (3)

Il s'agit donc encore du modèle 5813 de chez Butterick mais avec quelques petites modifications maison. Premièrement: la longueur. Celle-ci est plus courte que le modèle d'origine de 12 cm. Je la trouve plus estivale comme ça et puis de toute façon je n'avais pas assez de tissus pour la couper dans sa longueur d'origine. Au moins je n'ai pas de regret!!

robe rouge 2015 (11)

J'ai également ajouté une ganse de satin noir au niveau de l'empiècement de la taille histoire de casser tous ces pois et souligner la forme de la robe. Sans les ganses j'ai bien peur que le travail d'empiècement serai totalement passé inaperçu! En plus ça affine la taille! J'ai rajouté un ruban de satin au niveau des manches, histoire d'harmoniser le tout. Pour y arriver j'ai dû m'amuser à faire des plis dans tous les sens et ai perdu quelques centimètres de manche dans la bataille mais qu'importe, j'aime le résultat, plus longues les manches n'auraient pas été aussi jolies.

robe rouge 2015 (8)

J'ai utilisé une cotonnade noire pour doubler le col, toujours histoire de contraster et en plus c'est tellement rock'n roll!! J'adoooooore! La cotonnade à pois quant à elle vient de chez "les coupons de St Pierre", 10€ les 3 mètres, jamais en magasin j'aurais eu une robe pareille pour si peu, ne nous privons pas!! Côté raccords, j'ai fait au mieux en gardant les horizontales mais je pense pouvoir mieux faire avec le temps.

robe rouge 2015 (9)

Hep, regardez, là aussi j'ai mis du satin noir. Et en prime ça m'a drôlement facilté l'ourlet en rond que je redoute toujours autant. Le deuxième effet kiss cool de ce ruban, c'est qu'il sonne un peu de forme au bas de la robe même sans jupon pin up!!

robe rouge 2015 (13)

Pour le dos j'ai dû retirer les pinces d'origine (seulement les 4 pinces du bas, celle du haut y sont encore) car je pense m'être un peu gourée dans la lecture du patron et ai tout bonnement oublié les marges de couture.... Grave erreur, je ne pouvais plus fermer la robe à moins d'être en apnée pouvant nuire gravement à ma santé... quant à bouger il ne fallait même pas y penser. Mais une fois les pinces retirées tout allait pour le mieux. J'ai tout de même dû faire 2 petits plis dans le dos pour récupérer mon tour de taille....

robe rouge 2015 (14)

Et comme j'imagine qu'on allait me poser la question.... je confirme: elle tourne!! Vous imaginez maintenant ma demoiselle S me faisant à nouveau ses yeux de chat botté. NAAAAAANNNN cette fois -ci je ne céderai pas, cette robe est rien que pour moi et non je n'adapterai pas le patron en taille 8 ans, qu'on se le dise! Non mais oh....

robe rouge 2015

Et comme ici en Normandie il fait beau mais tout de même un peu frisquet (faut dire que je suis un cul gelé) et bien qu'à cela ne tienne, un petit gilet et me voilà parée pour frimer au boulot...

Et voilà mes amies, qu'en dites vous? Serez-vous aussi prise de la frénésie des petits pois, des robes qui tournent et du look rock'n roll fifties? Pour ma part, c'est foutu, je suis totalement addict.

A bientôt pour de nouvelles aventures, et si le coeur vous en dit, rendez-vous sur ma page FB.

Me Machinchoz

Posté par Machinchoz à 15:23 - - Commentaires [38] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

03 février 2015

June's addiction mais avec des manches cette fois!!

Je vous en ai déjà parlé en pointillé dans le précédent post concernant ma première robe June de La Maison Victor, alors autant ne pas vous faire languir de trop. Pour cette robe j'ai décidé de me lancer un petit défi personnel: ajouter des manches et travailler de l'écossais (hummm la joie des raccords de motifs). Au final je ne sais pas si je ne préfère pas mon modèle... Oui je me la pète à mort et alors...?

JUNE MANCHES5

Je ne sais pas depuis combien de temps je rêvais d'avoir une robe écossaise. Celles du commerce ne me plaisaient jamais totalement, et pour ce qui est de m'en coudre une, je vous avoue que le défi des raccords me rebutais jusqu'alors. J'ai donc pris mon courage à deux mains et j'ai commandé ce joli lainage sur tissus.net, jusqu'ici je n'ai jamais été déçue par ce site.

JUNE MANCHE2

Voici donc le résultat de ces fameux raccords. A la coupe j'ai du m'y prendre à deux fois car j'avais mal coupé mes pièces de dos. Avec un peu de patience et de rigueur on y arrive malgré les trois plis creux de la jupe. Fière moi??? ouiiiiii!!!!

JUNE MANCHE3

Regardez un peu comme je fais ma crâneuse!! Pour l'occasion j'ai sorti les talons hauts (vous n'imaginez pas à quel point ce petit détail à son importance moi qui ne porte que des chaussures plates habituellement - faut croire que j'assume peu à peu ma féminité et les robes faites-main y sont pour beaucoup).

JUNE MANCHES1

Voici donc le beau décolleté de dos de la robe (oui oui, celui qu'on ne voyait pas du tout sur les photos de ma première June). Et comme promis, j'ai ajouté des petites manches ballon taillées à la Ouaneugaine avec l'aide de Gaëtan mon prof de couture. Il a fallu passer par une petite toile et quelques modifs pour qu'elles s'adaptent comme l'idée que j'en avais et hop, on réinvente le modèle. Vous remarquez au passage que les raccords du dos sont complètement foirés, m'en fous, devant ils sont au top, pour un début c'est quand même pas mal!

JUNE MANCHES4

Et voilà le travail.... Je ne suis pas peu fière du résultat, comme quoi parfois il faut oser sortir de ses zones de confort et se laisser aller à réaliser ses rêves. Demain je vais faire ma belle au boulot avec ma June et mes talons hauts!! Qu'on se le dise, les magasins de fringues ne vont plus me voir tant que ça et c'est tant mieux!

Et vous, qu'en dites-vous?

Promis, je répondrai à vos petits commentaires, en attendant, je vous embrasse bien fort!!

Me Machinchoz

Posté par Machinchoz à 19:59 - - Commentaires [48] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


27 janvier 2015

Une robe Elisa et moi...

Je continue sur ma lancée "Je me refais ma garde-robe" et vous présente aujourd'hui ma toute dernière cousette.
Une fois encore extraite du magazine "La Maison Victor", mais cette fois ci il ne s'agit pas du modèle June, mais d'Elisa.

Dans le mag, cette robe est présentée dans un tissu jersey uni vert émeraude (une couleur que j'adore) et est portée par une bombasse!! Forcément ça donne envie...

ROBE ELISA5

Voyez donc un peu l'ampleur de ma maladie, chaque petit post-it révélant une envie de couture.... Je ne suis pas sortie de l'auberge. Bref, cette robe cache coeur m'a immédiatement tenté, cependant le jersey et moi ne sommes pas vraiment amis, il me fallait donc trouver un plan B dans un tissu tout de même souple. Ce petit jeans stretch imprimé tête de mort trouvé sur le Salon Création et Savoir Faire sera parfait...

ROBE ELISA

J'ai opté une fois encore pour la taille 36. Cette fois-ci je pense que le haut aurait mérité d'être un petit peu rétréci, la faute à ces nibards qui ont décidé de jouer les échantillons, mais passons, j'ai déjà largement craché sur dame nature à ce propos n'y revenons plus. Je pense que cette forme de robe serait parfaite sur une femme plus pulpeuse que moi. Le résultat n'est pas pour autant décevant.

ROBE ELISA3

Là je pose très joliment pour vous histoire de bien montrer la forme croisée de la robe. Super modèle que vous avez là mes amies!!
Une fois encore j'ai trouvé le patron super bien fait, les explications claires et complètes. Sans compter le temps de reporter le patron j'ai à peine mis 2 heures à la coudre, c'est dire si cette robe est à la portée de toutes, même pas de pinces, du billard en somme!!
Dans ces cas là, on aurait tort de s'en priver non?

ROBE ELISA4

Vous voyez bien là, que je pourrais sans peine rajouter une paire de chaussettes dans mon soutif pour remplir le buste de la robe (gnarff j'ai passé l'âge tout de même!!). Si je devais m'en refaire une, j'ajouterai aussi quelques cm aux petits pièces d'épaule que je trouve un peu trop courtes.

Il faut croire en tout cas que j'ai été très sage cette année, puisque le père noël m'a offert une surjetteuse (comment voulez-vous que je me soigne?), je pense donc essayer de m'en coudre une en jersey pour cet été. Mômannnnn j'ai peuuuuur!!!

Elle est pas mortelle ma robe, hein???

En attendant de lire vos commentaires d'hystériques je vous embrasse bien fort!!

Me Machinchoz

Posté par Machinchoz à 19:35 - - Commentaires [42] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

19 janvier 2015

June's addiction...

Je vous avais prévenues... Je suis addict aux modèles proposés dans le magazine La Maison Victor. Mais pour une fois ce n'est pas mauvais pour la santé ni pour la ligne alors je n'ai aucun remord.

Après la robe trench, je teste pour vous la Robe June. J'ai tout de suite eu le coup de foudre pour sa coupe 'so vintage'.
Cette robe est parfaite pour les grands soirs comme pour le quotidien, ce qui n'est pas donné à toutes les coupes.
Maintenant laissez moi vous présenter ma version à carreaux.

Et autant vous dire que par ici, les jours à venir, vous risquez d'avoir une overdose de carreaux en tout genre car j'entre dans ma phase 'raccords à gogo'.

Trêve de blabla, place aux photos.

ROBE JUNE

Voici donc ma petite chérie. Une fois encore le modèle taillé en 36 me va comme un gant (même si c'est une robe). Aucune retouche, pour un résultat vraiment trop chouette. J'adore ce petit côté Jacky Kennedy!

ROBE JUNE4

Portée ici avec des chaussures plutôt relax et des collants résille, cette robe peut donc être relax max, mais portée avec des talons hauts et hop nous voilà propulsée aux soirées de l'ambassadeur. Un must have de notre garde robe vous dis-je!!

Au passage si vous désirez vous aussi ce patron, c'est par ici.

ROBE JUNE2

J'ai réalisé ce modèle dans une laine légère à petits carreaux noirs et verts. Les carreaux me faisaient une peur bleue auparavant. C'est vrai que ça ne tolère pas les coutures de traviole. Mais respirez un grand coup et faites de ces maudits carreaux vos guides et au final ils vous aident à coudre droit.

ROBE JUNE3

Bon là je me suis un peu plantée dans ma prise de vue car je voulais vous montrer le superbe décolleté en V de cette robe. Au final on le devine plus qu'on ne le voit vraiment, mais ne perdez pas patience, bientôt je vous montrerai un autre modèle que je me suis cousu et là.... attention les yeux!!

ROBE JUNE5

(Tissu trouvé sur Tissus.net)

La prochaine fois je devrais peut être me mettre un peu de maquillage car j'ai franchement une mine de déterrée mais qu'à cela ne tienne... On s'en tape!! Admirez au passage la fermeture invisible. Quoi vous ne la voyez pas? Normal elle est invisible, enfin faut suivre les filles!!

Quoi qu'il en soit ma petite hirondelle et moi aimons tellement ce modèle que j'ai aussitôt récidivé en ajoutant des petites manches ballon, mais ça c'est juste histoire de vous tenir en haleine et m'assurer que vous reviendrez sans faute me rendre visite par ici.

Alors???? Qu'en dites-vous?

Encore merci pour tous vos gentils petits messages, auxquels j'arrive encore à répondre!
Profitons-en, l'année risque d'être très chargée pour moi et je ne sais pas si je parviendrai à tenir le rythme!

D'ici là, portez vous bien!

Me Machinchoz

Posté par Machinchoz à 17:59 - - Commentaires [43] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

04 janvier 2015

Après la crêpe il y a Suzette....

Avant toute chose je vous souhaite une douce et heureuse année 2015, que la fée de la bricole vous asperge copieusement de sa poudre de perlinpimpin, que cupidon vous transperce de ses flèches, que Piscou vous refile la combinaison du coffre, que Dr House veille sur votre santé, bref soyez heureuses et heureux....

Je vous ai montré récemment une des mes dernières robes et j'avais conclu l'article sur le fait que ma minette avait tenté le tout pour le tout pour en avoir une, elle aussi. La bougresse est-ce que moi j'ai ma robe pin up???? Hein??? Non et faudrait que je lui fasse une crêpe??? Roooo l'aut'.
Sans le savoir j'étais déjà tombée dans un piège machiavélique...

Alors ça a commencé comme ça....

suzette3

Melle S "Bah... c'est pour toi la robe?" (petite question en l'air comme si de rien n'était)
Moi "Oui, chacune son tour, elle est belle tu ne trouves pas?" (rhaaaa un air de vengeance plane)
Melle S "Ohhhh ouiiiii, tu as le patron pour petite fille?"
Là je sens le truc venir gros comme une maison mais je fais celle qui n'a pas tout à fait compris l'allusion,
"Eh bien non, ma pauvre tite minette".

A ce stade je pense m'en être tirée pour bon compte mais que voulez-vous, je suis une mère naïve.

suzette 5

Là elle ne dit plus rien, non, elle rôde. Elle fait son inspectrice des travaux finis comme si elle avait oublié l'idée qu'elle avait en tête.

Melle S "T'as un petit fil là... tu vas la coudre la fleur"... L'air de rien...

suzette6

Et puis vient le moment où ça devient vraiment trop difficile pour elle de tenir sa langue alors, après avoir ausculté ma robe sous toutes les coutures (je vous jure, on dirait un membre du jury de cousu main) elle lâche le: "Quand est-ce que tu m'en fait une?".
Moi "Quand tu feras du 36". (j'assume pleinement mon petit côté mère indigne un poil sadique sur les bords et même au milieu).
Là elle me répond "mais moi je fais quand même du 32!".
Moi (morte de rire) "Ma nana je parle de taille de vêtements, pas de chaussures!!"
Melle S: "Ohh ma petite maman d'amour t'es tellement douée que tu vas bien y arriver quand même, vas y j'ai confiance en toi" (Véridique).
Me voilà un genou à terre, elle a porté le premier coup.

 Et elle enchaîne ne se mettant à farfouiller dans mes étagères alors que j'ai même pas dit oui.... Enfin je crois.
Et là, elle dégaine l'arme absolue.
L'arme de destruction massive de mon intransigeance..... LA tête de chat botté. Vous ne voyez pas de quoi je parle?
Jugez-en par vous même.

P1020094

Alors, que voulez-vous? Je suis de nature faible devant ce genre de bouille d'amour... Nous avons profité d'une échappée de Mr A à un anniversaire pour tracer ensemble le patron de sa robe. Et ensemble nous l'avons cousue. Dur dur d'épingler à 7 ans, tout comme il est difficile pour elle de comprendre la notion de droit fil mais nous y sommes arrivées.

SUZETTE1

Et hop, ta daaaaam, voici la suzette de Melle A, telle qu'elle l'imaginait. J'ai conservé l'idée d'un dos échancré en le rendant tout de même portable pour une fillette toute mimi.

SUZETTE

Pas question d'oublier la ceinture au passage. Elle la voulait contrastée pour qu'on la voit bien. Bonne idée ma chérie. C'est elle aussi qui a choisi la longueur, comme ça elle peut faire deux tours, ne cherchez pas, pour elle c'était important donc je ne discute pas.

SUZETTE2

 Une jolie fleur à "môman" dans les cheveux et un peu de croquet beige pour ourler le bas de la robe et voici que ma minette se transforme en une belle et douce apparition de jadis... J'adore, et elle aussi, au final c'est tout ce qui compte non???

Robe suzette (patron maison), tissus Free spirit.

Encore merci de me lire, de mon côté 2015 promet d'être riche en actualités et en bricoles du coup on ne risque pas de s'ennuyer par ici.

A bientôt

Me Machinchoz

Posté par Machinchoz à 13:17 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

10 décembre 2014

Connaissez vous la Maison victor???

Salut les amies,
Connaissez-vous le magazine "La Maison Victor"? Pour ma part je l'ai découvert avec un an de retard c'est à dire au numéro 4, automne 2014. Je me suis dit " on verra bien, 7,95€ c'est tout de même pas une fortune". Et là je peux vous dire que je suis plus que ravie de mon investissement, j'ai d'ailleurs depuis commandé les 3 premiers numéros et acheté le dernier sorti. Voici la première robe réalisée sans aucune retouche d'après les patrons de ce magazine. Ils'agit de la robe Trench du numéro 4.

robe trench

Pour la réaliser j'ai opté pour un coton strech à l'aspect légèrement glacé. Comme vous l'aurez remarqué je suis dans ma période bleue j'ai donc tout surpiqué de cette couleur.

robe trench (1)

Dans la version d'origine la patte d'épaule est simplement boutonnée mais pour moi c'est rock'n roll attitude et clous à gogo!

robe trench (2)

Non pas que je sois fan de mon popotin mais par contre je suis fière de ma fermeture invisible. Je crois que c'est la première fois que je m'en sors aussi bien. Je crois que c'est grâce à mes cours de couture. Et oui, depuis que je suis passée à mi-temps je prends (le plus régulièrement possible) des cours de couture auprès de la crème des crèmes à savoir Gaetan visez un peu ce qu'il fait, c'est à tomber. Bref avec lui je progresse et ça me donne des envies folles! Au programme avec lui: la mise à ma taille de modèles des années 1950... Tout un programme!!

robe trench (4)

Sur cette photo vous pouvez voir d'un peu plus près les fameux clous, j'en ai même mis sur la patte de manche. Au final voici une nouvelle robe agréable à porter et que j'adore. Le patron était parfait pour moi, clair et bien expliqué. Depuis j'ai cousu une autre robe et le constat est le même, ça tombe impec. Et pour les enfants aussi, les patrons sont bien faits et surtout actuels.

Allez les filles, à votre tour de tomber dans la Maison Victor, La maison victor moi, j'adore!!

A bientôt les ami(e)s....

Me Machinchoz

Posté par Machinchoz à 19:48 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

01 décembre 2014

Ma belle robe grise

Mes louloutes il faut absolument que je vous montre ma dernière cousette. J'chui fière comme jamais. Il faut dire que le défi était de taille et que l'échéance était très courte. Mais au final ma robe est trop belle et en plus, elle était prête à temps!! Il s'agit donc du modèle 5813 de chez Butterick.

robe pin up

Hiiiii la voici la voilà... Tadaaaaaammm! Histoire de pouvoir la porter en hiver je l'ai réalisé dans une toile avec 80% de laine. A même la peau elle reste assez douce à porter. Ce modèle m'a plu pour sa ligne résolument fifties. Mais je dois avouer que j'ai eu quelques suées pour la réaliser.

robe pin up (2)

Histoire de faire les choses bien j'ai préféré faire une toile du buste de la robe avant de me lancer, surtout que j'avais tout juste de quoi découper les différentes pièces dans le tissus. Et grand bien m'a pris car le buste (quoi que taillé en 36) était un peu large côté poitrine. Il m'a donc fallu reprendre les empiècements et les pinces de devant ainsi que la largeur du dos. Je suis toute contente de m'en être sortie comme une grande. Remarquez les 3 petites pinces aux manches, ce qui ne fait pas moins de 16 pinces pour la robe!!

robe pin up (1)

Pour les curieuses voici le crash test ultime de la robe fifties à savoir: Tourne t-elle? Et bien voui mesdames, elle tourne à mort même! Du coup je la mets au boulot, en soirée, bref elle ne me lâche plus! Mais pour quelle raison me suis-je lancée dans cette cousette? Pour être belle au salon du mariage auquel j'ai participé à la mi novembre, souvenez-vous...

_NOE0409w

Voici quelques photos de mon stand (merci Noël elles sont superbes), avec un décor pareil vous êtes d'accord qu'il fallait une robe qui déchire.

_NOE0410w

Allez une autre petite photo pour le plaisir.

Et comme je suis une machine de guerre, vous découvrirez bientôt 2 autres robes pour moi, autant pour ma minette et plein d'autres surprises...

D'ici là portez vous bien et surtout merci de me lire, de me suivre....

Me Machinchoz

Posté par Machinchoz à 19:48 - - Commentaires [43] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,