30 octobre 2014

Parce que tu t'habilles avec une crêpe toi???

Vous l'avez aperçue dans mon précédent article du coup je fais suite en vous montrant ma dernière cousette.
Un poil échaudée par ma dernière tentative de couture rien que pour moi j'avoue avoir hésité un peu avant de me relancer dans l'aventure, d'autant que là aussi il s'agit d'un patron PDF. Le Patron de la Robe "Crêpe" de chez Colette Pattern.
En tout cas, les patrons en anglais c'est tout de suite plus simple qu'en Néerlandais!! Un bon début !

J'ai donc patiemment découpé les 80 pages du patron (oui vous avez bien lu) et motivée comme une dingue j'ai jamais flanché malgré les ampoules (quoi??? Moi, de Marseille??) Et là, j'ai une petite suée, oui nouille que je suis j'ai un peu (beaucoup) mélangé les pages au moment du découpage. Même pas mal, j'adore les puzzles! Hop je prends mes mesures, je découpe, je surligne les trucs important et là.... seulement je me pose la question fatidique: Quel tissu choisir? Nouille et débile oui je sais mais j'assume. Car au final je n'avais pas trop de choix, j'ai pas des masses de coupons en 4m de long. Ma crêpe sera donc vert canard et unie. Bon....

robe colette crèpe

Le patron est clair et bien foutu. Je pense pouvoir la tailler une taille en dessous pour la prochaine fois mais ça passe quand même. Merci les soutifs rembourrés!! Faut dire que sur ce point Dame Nature a été peu salope avec moi! Comme dit mon cher papounet d'amouuuur: "Tu es comme un église ma fille, les "seins" (Saints pour celles qui sont pas encore réveillées) sont à l'intérieur". Elle m'a pas toujours fait marrer celle là mais aujourd'hui je l'aime bien. Et puis se la jouer décolleté à la Jane Birkin j'aime bien maintenant.
Comme quoi on peut quand même être femme et sexy en ayant la poitrine d'une gamine de onze ans!

CREPE10

Du coup la voici la voilà, exit la fleur du haut, avec le tattoo c'est déjà bien assez! A mon tour de pavaner devant ma fille en poussant des hourras. Gniiiirk, à son tour de baver devant ma belle crêpe. Je profite à mort de ce temps merveilleux car tout de même, je risque un peu de me cailler les miches dans ma crêpe cet hiver. Je fais ma belle tant qu'il est temps!

CREPE6

Croisée dans le dos par un beau noeud, un beau décolleté, non mais franchement elle est top cette robe non? En tout cas elle est agréable à porter, je l'adore... Nous voilà deux à crâner dans nos nouvelles robes. Mère et fille dans leurs robes années 50. On fait un tabac sur le marché!

CREPE8

Comme je vous l'ai expliqué plus haut (faut suivre les filles) je n'avais pas le choix pour le tissu. Je la voulais tout de suite maintenant et je n'avais que ce coton sous la main en assez grande quantité. La customisation s'imposait donc et c'est tout naturellement que j'ai dégainé les magnifiques patch rapportés de Chine par cette chère Ciloubidouille (que je remercie encore vivement). Les couleurs se marient à merveille, sans ces belles pivoines ma robe serait tellement quelconque:

crepe16

Bon, la première qui fait une remarque sur mes qualités exceptionnelles de mannequin se prend une claque monumentale. Oui je fais toujours des tronches pas possibles, On fait s'quon peut avec c'qu'on a ma pauvre dame! Oubliez ma trombine, admirez ma robe. Si j'avais 5 ans je crois bien que je me serai roulée par terre en tapant des pieds pour pouvoir dormir avec!

Pour la petite histoire m'a minette m'a un peu fait sa tête de chat botté pour en avoir une pareille... En maman psychorigide que je suis j'ai craqué, je vous montre ça très vite. D'ici là soyez rebelles!

A bientôt,

Me Machinchoz

Posté par Machinchoz à 18:41 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


01 décembre 2013

Les poupées "Bernadette"

Les ateliers Machinchoz tournent à plein régime. Entre les commandes et la préparation du marché de Noël des 14 et 15 décembre au bar "Le Mange disc" de Montreuil, il y a de quoi s'occuper. Je suis heureuse de vous présenter ma ribambelle de petites bonnes femmes. Les 'Bernadette' reviennent de chez le tatoueur et se font belles en attendant de débarquer chez vous.

poupée Bernadette by Machinchoz (5)

Bernadette a beau manger de la soupe tous les soirs elle ne mesure que 40cm, et oui c'est comme ça!

poupée Bernadette by Machinchoz (2)

Chaque 'Bernadette' est unique comme vous. Elle est adepte du tatouage et arbore fièrement ses motifs old school.

poupée Bernadette by Machinchoz (6)

Fan de fifties 'Bernadette' aime les jupes qui tournent et les foulards de mousseline ancienne (comme moi et ma petite nana d'ailleurs).

poupée Bernadette by Machinchoz (4)

"Bernadette" aime aussi la dentelle et les belles matières. Bref mes poupées "Bernadette" vous ressemblent et attendent patiemment de trouver leur place dans la hotte du père Noël. Attention, il n'en reste que 6 exemplaires alors, prêt-feu-Go.... Partez!
En espérant vous croiser à Montreuil en décembre!

Me Machinchoz

Posté par Machinchoz à 12:54 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

27 octobre 2013

Encore une...

Je persiste et signe dans ma frénésie actuelle de broderie. Il faut dire que mon projet d'expo me tient à coeur donc je ne lâche rien même si, au rythme où je vais je risque d'exposer post mortem! voici donc la genèse de ma toute dernière borderie en date.

broderie tête de mort (3)
Tout a débuté au soleil cet été, tranquillement assise dans ma chaise longue. Une chute de lin, quelques morceaux de vieilles dentelles et je me lance. Pour ma part, je ne brode pas au coton mouliné mais au fil à coudre, allez savoir pourquoi???

broderie tête de mort (2)
Une fois la tête brodée, je me lance dans le déchiquetage de la dentelle, et j'en couds des tout petits morceaux de ci, de là. Et là, je dégaine mes papillons transférés sur de lin et je les positionne, j'ajoute quelques perles de rocaille, des sequins en argent (et oui, on ne se refuse rien).

Hop, ma petite griffe et c'est terminé.

 

broderie tête de mort (10)
Cette fois-ci je me suis essayée à l'encadrement toute seule comme une grande et au final je ne suis absolument pas déçue du résultat même si ça n'a pas été une mince affaire (à chacun son métier). A peine encadrée qu'elle est au mur. Vais-je réussir à m'en débarrasser un jour??? on verra bien. Allez encore 7 à faire au moins, j'en suis crevée d'avance. Et rien que pour le plaisir, voici ma toute première broderie une fois encadrée (photo Franck Schmitt).

broderie tête de mort - Copie
Je comprends tout à fait que ce ne soit pas du goût de tout le monde mais moi j'adore, et puis avec ces cadres bombés c'est vraiment terrible.

Et voilàààààà! A très bientôt pour de nouvelles aventures et d'ici là portez vous bien!

Et on clique clique clique sinon des claques claques claques (oui je ne suis pas très diplomate)...

macaron-cadeaux

Me Machinchoz

Posté par Machinchoz à 18:28 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 octobre 2013

Des pochettes, encore des pochettes

Chutttttt...... Mais chut-euh schtttttttttt.... Vous entendez? Bah oui forcément si ça papote au fond de la salle vous n'entendrez rien.... Allez tendez l'oreille. Vous l'entendez maintenant? "Ho Ho Ho" que ça fait avec en arrière fond un de tintement de clochettes.... C'est lui vous croyez? Moi en tout cas je le crois car sa hotte se remplit peu à peu voyez donc un peu....

trousse Machinchoz
Pour moi La Pochette, la trousse - appelez ça comme vous voulez, tiens, le fous-y-tout c'est pas mal non plus... Ouuu je m'égare, bref, la pochette, pour moi, c'est le cadeau idéal! Car d'une, on n'a jamais assez de pochettes, moi je ne compte plus les miennes....et depuis longtemps en plus (mais je me soigne - merci de vous inquiéter pour moi!). Et de deux, La Pochette, La Trousse ou le Fous-Y-Tout ça passe partout, le cadeau idéal vous dis-je.

trousses hirondelles
Et hop, une petite fournée d'hirondelles old school. Mes pochettes sont en lin et les motifs sont transférés.

Le passepoil et la doublure, quant à eux, sont en coton,.

IMGP0505
Attention Big Brother is watching you.... Mais bon avec un petit passepoil écossais et une collec' de vinyles à l'intérieur...

Bah forcément ça change tout ma bonne dame, ils l'ont dit à la télé!

IMGP0516
J'ai gardé mon petit patron de Matriochkamasauce et en ai bricolé 3 ou 4 pour mes marchés de Noël. Et oui forcément au rythme où vont les choses je n'ai que très peu de temps pour moi donc.... il n'y en aura pas pour tout le monde... bah oui c'est dur comme coup et puis comme ça, sans prévenir en plus.... pardonnez moi il est 23h37! Et aujourdh'ui je n'ai rien fait d'autre que de courir partout, une broutille!

IMGP0524
Et puis, dans la hotte du père noël il y aura un brin d'insolence
(remarquez ce crescendo dans le politiquement incorrect.... ah oui, à 23h39 j'ai encore quelques neurones d'aptes au service!).

Pas mal mon étiquette hein???

(cling cling spéciale dédicace à Denis Cauquetoux illustrateur et au demeurant formidable inventeur de bricoles qui feront rêver vos gosses et qui font pouet, bref j'adore ce qu'il fait mais je vous reparlerai de lui prochainement, car nous avons bossé sur un livre ensemble à paraître au printemps chez fleurus... hiiiiiii)

Et bien voilà... j'ai encore écrit un article sensationnel! wahouuuuu pouet camembert turlututu et zigomar, gourde, loup, zorglub, schmurtz à pile turbojajatée et merde à la sûreté, chocolat noir et tchac la grenouille....

Ah ah ah c'était pour voir s'il y en a qui lisent vraiment.... Oh que je me marre, j'chui con, enfin non, juste fatiguée alors bonne nuit!

Me Machinrrrrrzzzzzzz  rrrrrrrzzzzz    rrrrrzzzzzz

bande_pour article_blog-10

Posté par Machinchoz à 23:55 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

06 avril 2013

Une carte de visite comme je les aime...

Bon elle date un peu mais je suis fan de ce genre de cartes. En fait il s'agit de la carte de l'ancien studio de tatouage dans lequel j'allais il y a quelques années de ça, chez Dimitri HK. Vous comprendrez pourquoi je l'ai gardée après toutes ces années.

carte de visite 1

carte de visite 2

carte de visite 3

Comme je suis actuellement en pleine réflexion sur mon avenir, je réfléchis carte de visite, logo... Cette idée me plaît pas vous?

Vous connaissez la chanson, on clique, on partage, on aime....

imagesCAJ40LNL

Posté par Machinchoz à 22:12 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,


14 mars 2013

Reprenons le cours de la vie

Des nouvelles du front... et de l'épaule

Photo 071Bon c'est pas tout mais j'ai quand même mieux à faire de mes poils que de traîner à l'agonie dans mon canapé pendant 3 semaines. 5 kg en moins... qu'à cela ne tienne je me soigne à la tartiflette, à la raclette bref aux plats en 'ette', quoi que l'andouillette non merci! Bref ce mois est passé comme un mirage, la tête dans le cirage mais c'est terminé, je reprend du service et reprend le cours de mes palpitantes zaventures. Reprenons donc où nous nous en étions arrêtés. Il y a un mois, juste avant cette foutue grippe et bien je retournais chez mon tortionnaire pour la suite de ce bras qui n'en finit pas. Petit retour sur cette aventure que ma fatigue de ces derniers jours m'a empêché de partager avec vous.

Photo 061Steph commence donc par ma belle hirondelle que je veux très figurative. ça commence bien, mais cette petite queue de rien du tout sur le coude ouille aille aille....

Photo 064L'hirondelle terminée, Le barbare attaque le chrysanthème de l'épaule. Là je l'ai maudit sur 3 générations, j'ai menacé de brûler sa mob, de cracher sur son pit mais rien n'y a fait, il a continué à me martyriser et en riant en plus (le salopard) - Steph si tu lis ces lignes épargnes moi quand même la prochaine fois c'est juste des paroles- Bref j'en ai bavé. Parfois on se demande franchement pourquoi on s'inflige des misères pareilles. Au final, maintenant c'est cicatrisé et j'adore et n'ai aucun doute sur sa légitimité sur ma peau. De plus de récents évènements me confortent dans ce choix.

Photo 069Un mois plus tard ça ne me gratte plus, et ce piaf prophétique se sent bien sur moi, pour moi il fait désormais partie intégrante de moi, avec sa symbolique, sa charge masochiste et tout le reste. Vivement (ouaiff enfin pffft) juin pour la dernière séance (c'est ce que je dis à chaque fois). A bientôt les ami(e)s.

imagesCAJ40LNL

Merci pour vos votes et votre soutien, le concours continue!!

Posté par Machinchoz à 13:51 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

26 janvier 2013

De l'encre sous la peau ... séance n°2

Bon trois semaines se sont écoulées depuis la première séance (voir le post du 9 janvier). Pendant ces trois semaines je me suis tartinée comme une dingue, j'ai eu la gratuouille, la démangeouillite aiguë et le tatouage a pris place sur mon corps. Et juste quand enfin les démangeaisons sont parties, qu'on pourrait retourner à la piscine et bien hop on en reprend une dose. Je ne me plains pas... au contraire, pour moi ce tattoo est une urgence. Voici donc le récit de cette deuxième après midi de serrage de dents.

IMGP0090

Après cicatrisation voici le résultat de la première séance. Aujourd'hui nous avons donc au programme: le doublage des traits des chrysanthèmes (et là il y en a des kilomètres), le tracé du ruban et de l'aiguille et ensuite on verra où j'en serai...

IMGP0093

Steph commence donc par tracer le dessin à même la peau. Et ce n'est qu'ensuite qu'il sort sa machine de guerre et que le véritable travail commence. A ce stade tu fais encore la mariolle, tu tchaches et on te taquinne mais ça ne va pas durer.

IMGP0100

Une heure... Steph attaque mon endroit adoré (bien sûr c'est une grosse blague) car autant vous dire que l'intérieur du coude est avec le rond de l'épaule c'est.... comment dire? un grand et loooong moment de solitude? Surtout quand en face ça fait le malin.... n'est-ce pas MMM?

IMGP0103

Trois heures plus tard...Le tatouage a également le mérite de tester la souplesse de vos articulations. Ainsi vous découvrirez dans la joie que votre coude peut tout à fait se retourner sans problème, bon ok dans la vie de tous les jours ça ne sert pas à grand chose mais tout de même! J'en profite pour déguster une sucette coca, un peu de sucre ne me fera pas de mal et les bons petits thés de Gaëlle en complément m'aideront à tenir le coup.

IMGP0106

Quatre heures plus tard, mon sens de l'humour fond comme neige au soleil, je ne suis plus locace du tout et écoute les deux pipelettes se raconter leurs vieux souvenirs de punks sans broncher. Mais quand même je serai soulagée quand cette séance prendra fin.

IMGP0119

Cinq heures se sont écoulées quasi sans autre pause que les pauses blabla de steph et je suis vannée. J'ai l'impression qu'une espèce de bestiole a mastiqué mon bras pendant 5 heures sans parvenir à l'avaler et l'a donc recraché de dépis tout endoloris et suintant (miam je sens que je fais des émules parmi mon lectorat). Mais dans la vie on a rien sans rien, ma renaissance est à ce prix, les mordus me comprendront.

Et rebelote pour 3 semaines de tartinage, de gratouille et on remet ça fin février. En attendant, bon vent... Allez, une dernière pour la route...

IMGP0117

Posté par Machinchoz à 12:21 - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :

09 janvier 2013

De l'encre sous la peau..... encore....

Irrécupérable la fille.... Cependant j'assume (encore heureux!). C'est donc le bras endolori que je tape ce post au fond de mon canap'. Et bah voilà qu'après la jambe, le pied, le dos, la poitrine, c'est le bras qui y passe. Mais qu'est-ce que j'y peux moi si j'ai le vice du tatouage chevillé au corps. Non pas que j'aime particulièrement cette sensation d'écarisage à vif, non non, mais disons que pour moi le jeu en vaut la chandelle. Mais commençons par le commencement. Au départ mon bras était comme tous les bras, enfin me semble t-i... Étape 1: le travail de dame nature

IMGP0680
A ce stade des opération je suis encore sereine quoi que très excitée d'être enfin au jour J. Intérieurement je me dis qu'un de plus c'est pas ça qui fera une grande différence maintenant alors autant y aller, je me dis aussi qu'en choisissant le bras je me marginalise encore d'avantage mais ce n'est pas pour me déplaire. Pour sûr, il y en aura pour critiquer, me regarder d'un oeil sombre, pour s'imaginer qui je suis... Qu'importe je les emmerde tous, c'est ma double peau, ma barrière, mon étendard, mon choix, MA peau, ma vie. C'est là qu'intervient Steph D (mon tatoueur depuis plus de 10 ans) d'Octopus Tatouage. On commence d'abord par dessiner le motif sur la peau (il est encore temps de filer à l'anglaise, mais je n'en ferai rien).

IMGP0685


Deux énormes chrysanthèmes, une belle hirondelle en vol, des rubans(pas encore tracés) et d'autres babioles prennent place sur moi et s'aprettent à partager ma vie. Là on essaie de se souvenir de la sensation physique un peu comme quand on va accoucher pour la seconde fois. Oui, on se souvient bien que ça fait mal mais au final le temps estompe la violence et ne restent que des impressions confuses. Steph prépare ses scalpels, son bistouri enfin son matos et moi je trépigne.

IMGP0008
Bzzzz fait la machine qui s'approche ma peau doucement comme une lionne sur sa proie. Mon pouls s'accélère, "t'es sûre ma fille.....Oh oui mais j'ai peuuuuuuur" mais chut faut pas le dire et là, tout à coup, tu te souviens parfaitement de la sensation et tu te dis que 5 heures ça va être long, mais long! Cependant j'accepte la douleur, je la fait mienne, je me réfugie dans ma bulle intérieure et serre les dents (très fort) voilà c'est parti je ne peux plus faire machine arrière. Steph me lacère le bras (par endroit c'est à la limite du supportable genre à l'intérieur du coude, sur le coude, la clavicule mais je ne dis rien) mais de tout ça un corps nouveau émergera, un corps choisi et qui me correspond. a ceux qui me disent "tu n'as pas peur du côté irréversible" je répond que ce tatouage est tout aussi éphémère que moi.

IMGP0002

Bon l'hirondelle et le chrysanthème à l'arrière du bras sont tatoués. Je résiste fièrement me plaint à peine mais maudit Steph sur trois générations pour la forme. Pour sûr c'est violent, mais je fais profil bas car dans le box d'à côté un type se fait tatouer un chrysanthème (et oui lui aussi, il y avait une promo aujourd'hui) sur le cou y compris la trachée. Et là ça doit vraiment être horrible, pauvre de lui. Mais je dois avouer que bien que n'étant mais alors absolument pas maso (et non les fessées cul nu ce n'est par mon trip, le bondage non plus) je dois avouer que cette douleur fait partie du jeu. tu le veux ton tatto et bien va falloir le mériter. On est fier ensuite d'avoir supporté tout autant que de le porter.

Cinq heures plus tard, le premier trait est terminé. Reste encore le deuxième trait, le ruban, les couleurs et la suite, bref encore 3 séances de 6 heures et il sera terminé. La suite dans trois semaines. En attendant je suce de l'arnica, me tartine de crème et attend que ça cicatrise....

Posté par Machinchoz à 18:37 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

25 octobre 2012

ça me titille....

Bah oui j'ai ça dans la peau (au propre comme au figuré)et comme en ce moment j'ai vraiment besoin de profiter de chaque jour plus que jamais et bien je me suis décidée... J'y retourne! Bon pas de place avant Août donc j'ai le temps de faire des plans sur la comète mais voilà mes pistes.

tatoo_hirondelle

Des hirondelles car elles symbolisent la liberté. Des dahlias pour mon clin d'oeil perso aux estampes japonaises...

110971578287758712_r3v4QE89_cCelui là m'inspire pour ses couleurs, son graphisme aussi même si je ne pense pas "me remplir" autant... Le tattoo, une drogue légale.

 

Posté par Machinchoz à 08:22 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

17 juin 2011

Un stand de tatoos

Comment imaginer notre mariage sans tatoos. La mariée, le marié, 50% des invités ... une histoire à ne pas louper. Au commencement j'avais dans l'idée de faire faire des tatoo personnalisés mais à plus de 350€ j'ai abandonné l'idée. Puis j'ai trouvé ça pour une bouchée de pain.

cadeaux enfants

Je les ai découpés et mis sous petites enveloppes. En tout il y en avait près de 300. Là aussi, il ne reste plus rien, que d'chi, nada.

stand tatoo

Nous avons donc installé ce stand dans le hall d'entrée avec un petit tableau mode d'emploi. Ce fut le début d'un long et interminable défilé. Certains n'arrivaient plus à compter combien ils en avaient. Même les "anciens" s'y sont mis. Un véritable succès.

stand tatoo 1

Là, Mademoiselle S. sur sa première séance et un Multi-récidiviste que je ne nommerais pas. Pour l'occasion j'avais acheté des petites éponges en forme de canard trop trognonnes.

stand tatoo 2

Là Mademoiselle S semble avoir trouvé une autre bonne âme pour continuer sa manchette la mariée en ayant un peu ras le bol des tatoos en série (en plus ça prend mal sur sa peau, trop fine peut être?).

stand tatoo 3

Petits et grands en pleine communion lors de cette tatoo session. Merci à tous.

Posté par Machinchoz à 09:11 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,